Road Redemption – La baston sur deux roues

Road Redemption rend hommage à Road Rash, un jeu initialement paru en 1991 sur Megadrive et ensuite porté sur divers supports tels que la PlayStation, la Nintendo 64 ou même le PC. Déjà évoqué en 2014 sur notre site, Road Redemption sort enfin de sa phase d’accès anticipé.

Hommage ou copie ?

Road Redemption reprend peu ou prou le contenu de Road Rash, à savoir des courses sprint dans lesquelles il faut atteindre l’arrivée entier tout en se bastonnant avec les autres motards. Si à première vue cela semble limité, nous découvrirons vite qu’il faudra bien limer le bitume avant de voir la fin du jeu. Nous incarnons un motard dont le but est de rattraper l’assassin du chef d’un cartel dont la tête est mise à prix. Cette course poursuite punitive ne nous laissera pas le droit à l’échec, sous peine de devoir tout recommencer à zéro. À travers trois environnements, il nous faudra donc nous frayer un chemin à coup de barre de fer et de coup de pied.

Un peu de variété…

Non content d’offrir plusieurs objectifs de course tels que d’abattre certains pilotes ou un certain nombre d’entre eux, de survivre jusqu’à la fin ou même de réchapper à une tornade de voitures, Road Redemption possède aussi un côté « die & retry » et « RPG« . En effet, entre chaque course, vous avez la possibilité de dépenser l’argent glané en mettant à terre vos adversaires pour acheter des power up qui serviront le temps de votre session de jeu, mais aussi des améliorations permanentes qui viendront modifier vos statistiques au travers d’un arbre de talents.

… Dans ce monde de brutes

Road Redemption se veut assez simple dans sa prise en main : un bouton pour accélérer, un pour freiner, taper à gauche, à droite, parer un coup, donner un coup de pied, … C’est à peu près tout ce que nous utiliserons. N’oublions toutefois pas les armes assignées sur le d-pad de la manette avec lesquelles il faudra jongler avec intelligence, une lame ne fonctionnant pas aussi bien qu’une arme contondante sur un motard casqué – par contre sur un punk à moitié à poil... La moto et le pilote aussi ont leur importance, chacun possédant ses propres stats et type d’arme.

Comme en 14 ?

Trois ans. C’est le temps que ce jeu sera resté en accès anticipé sur Steam. En voyant les images de sa première sortie, nous concédons qu’il aura fait du chemin mais force est de constater que même pour un « petit » jeu, cela reste assez décevant graphiquement. Les sensations de conduite, sans être folles, sont agréablement arcade pour s’axer sur la gestion des combats. La « vétusté » de Road Redemption lui permettra de tourner sans peine sur à peu près n’importe quel PC contenant une carte graphique dédiée récente, même bas de gamme.

Verdict: 12/20

Road Redemption permettra aux nostalgiques de remettre les mains sur un Road Rash sans être perdu, et les nouveaux y verront un jeu rigolo pour un moment. Malheureusement, ce titre ne nous aura pas accrochés longtemps de par son côté répétitif, trop répétitif.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+

Sur le même sujet...

  • Road RedemptionRoad Redemption (0)
    Si comme moi vous vous souvenez de Road Rash, ça veut dire que votre enfance a été plutôt cool. En effet, arpenter les routes en moto tout en défonçant la tête des autres motards à coups […]
  • MotoGP™17MotoGP™17 (0)
    Si le jeu vidéo contente plus que bien les amateurs de sports moteurs avec notamment la série des F1 ou des WRC, les fans de deux roues semblent laissés pour compte. Heureusement pour eux […]

Réactions

Laissez un commentaire

* champs obligatoire