Full Set Quest GB #03 – McDonaldland

Full Set Quest GB #03 – McDonaldland

Dans cette série, nous allons découvrir, titre par titre, les 444 jeux sortis sur Game Boy en Europe. Notre exploration se concentrera sur les jeux Game Boy Classic, en excluant les cartouches noires qui, pour rappel, sont des titres sortis sur Game Boy Color mais compatibles GB Classic.

Pour le troisième numéro, nous allons découvrir ensemble le jeu McDonaldland.

Introduction

Développé par Visual Concept et édité par Ocean Software, McDonaldLand est aussi connu pour sa version NES sous le nom de M.C. Kids (qui lui est édité par Virgin Interactive) aux USA. Les versions hors continent européen de McDonaldland sur Game Boy s’appellent, elles, Spot: The Cool Adventure (éditées, tout comme M.C. Kids, par Virgin Interactive).

En effet, ce n’est plus McDonald qui sponsorise mais bien 7 Up. Le level-design est complètement identique, le seul changement porte sur les personnages jouables.

Comme illustré avec les images ci-dessus, la ressemblance est plus que frappante. Comme quoi, le marketing change en fonction des régions… Le synopsis est simple. Pour la version PAL,  vous incarnez un jeune gamin (blanc ou noir) livré à lui-même au pays imaginaire de McDonald avec comme but d’y retrouver le sac magique de Ronald McDonald. Dans la version USA, Spot est piégé dans une Game Boy et doit rejoindre la bouteille de 7 Up pour être à l’abri des dangers. Ils ne se sont pas foulés niveau scénario, on est d’accord.

Gameplay

Le gameplay est très basique : sauter (plus haut après s’être abaissé), s’abaisser, prendre un bloc pour détruire un ennemi et, pour finir, amasser des pièces sont les bases du titre. Une difficulté bien présente et 12 niveaux à parcourir font de McDonaldland un petit jeu sympathique avec une durée de vie courte mais correcte. Il est à noter qu’il est possible aussi de débloquer des niveaux bonus en fonction des points récoltés dans les mondes parcourus

Technique

Niveau technique, ce n’est pas mal du tout : les décors sont plutôt variés, le bestiaire est relativement large (escargots, chauves-souris, serpents, abeilles, …) et la bande-son est réussie et entraînante. Le tout mis ensemble forme réellement un bon mélange qui donne au titre de vraies raisons de se pencher dessus.

Note

14/20

Vous l'aurez compris, sans être excellent, ce jeu s'avère être malgré tout un titre intéressant. Le contenu étant limité, il est difficile de parler de McDonaldland pendant des heures. Mais si vous avez du temps à tuer, ça peut être marrant d'essayer de finir ce titre.

Réactions

    • Spacecowboy Be le 29/03/2018
      Spacecowboy Be

      Est-ce qu’un seul enfant dans le monde (ou plutôt en Europe) a rêvé de recevoir McDonaldland à Noël ? Ca c’est la vraie question.

      Répondre
  • Pierre Cyborgjeff Martin le 29/03/2018
    Pierre Cyborgjeff Martin

    Tiens, je n’y jamais joué sur GB à celui-là… Je n’ai jamais eu l’occasion à l’époque de le rencontrer. Je me souviens que cette série était beaucoup plus mise en avant sur les consoles de SEGA (avec Global Gladiator) que chez Nintendo qui avait au fond, suffisamment de bons titres plateformes de ce genre à proposer à l’époque…

    Mais visiblement Mc Donaldland et Global Gladiator sont des titres différents,… avec une approche personnelle autour du même thème.

    Répondre
  • LordSuprachris le 29/03/2018

    Je n’y ai jamais joué sur GameBoy mais je l’ai sur NES et… c’est bien pourri ^^

    J’aime bien tes articles pcq même si j’ai eu un GB gamin, je n’ai pratiquement pas eu de jeux dessus (3 ou 4 peut-être et une dizaine prêtés par des potes) et je connais assez mal la ludothèque (enfin, bcp moins que celle des consoles de salon).

    Répondre
  • Michael Goffar le 30/03/2018
    Michael Goffar

    Je me souviens surtout de la version NES, j’ai jamais eu l’occasion de tester la version GB 😉

    Répondre
  • gazza8 le 31/03/2018

    « Spot est piégé dans une Game Boy et doit rejoindre la bouteille de 7 Up »
    Ils ont du penser ce scénario en … 5 secondes. Record battu 😀
    Mais quand même : « piégé dans une Game Boy » … Ah trop fort 😀

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires