Spyro Reignited Trilogy – Tout feu tout flamme

Spyro Reignited Trilogy – Tout feu tout flamme

La génération de consoles actuelle met définitivement à l’honneur les anciennes licences phares du jeu vidéo. Jouant sur la fibre nostalgique des anciens joueurs à coup de remaster plus ou moins bien travaillés. C’est à Toys For Bob, déjà responsable du portage Switch de Crash Bandicoot que nous allons nous intéresser. En cette fin 2018, sous la direction d’Activision, le studio nous dépoussière la trilogie de Spyro le Dragon initialement parue sur PS1 et développée par Insomniac Games, les papas de Ratchet & Clank (qui ont aussi eu droit à leur version PS4), dans une compilation sous-titrée « The Reignited Trilogy« .

Reconstruit à l’identique

Contrairement à Crash Bandicoot N-Sane Trilogy, le code source de Spyro n’a pas été réutilisé. Ce dernier ayant été perdu, les petits gars de Toys for Bob ont donc accompli un véritable travail de fourmi afin de reconstruire le jeu à l’identique et le résultat de ce travail de titan est impressionnant. Si des libertés ont été prises sur Crash Bandicoot afin d’homogénéiser le gameplay, ce n’est absolument pas le cas ici au point de retrouver les mêmes soucis de caméra qu’à l’époque. Certains pesteront sur ce détail, d’autres s’y feront très vite malgré quelques morts frustrantes en résultant. Mis à part cette caméra récalcitrante, le jeu n’a pas pris une ride, Spyro est toujours aussi rapide et agile et le plaisir de jeu est immédiat.

Côté histoire, rien ne bouge, nous sommes toujours Spyro, petit dragon volant au secours des innocents. À chaque jeu son histoire, tantôt nous combattrons Gnasty Gnorc qui a emprisonné nos amis dans du cristal, tantôt nous irons sauver un monde pris en otage par un méchant sorcier ou récupérer les œufs de nos congénères volés par une méchante reine. Si le premier jeu n’est pas fou et peu sembler trop facile, il faut aussi se remettre dans le contexte de l’époque, en 1998 sur PS1 ; le genre du jeu plate-forme aventure en était alors à ses grands débuts et le level design se cherchait encore. Il faut aussi se souvenir que les limitations techniques de la PS1 ne permettaient pas de voir aussi loin que le permet la PS4 et cette vue détaillée du niveau aide énormément à trouver les secrets les plus cachés. Fort heureusement, chaque jeu évolue et les niveaux se complexifient pour notre plus grand plaisir.

Visuellement bluffant

C’est bien sûr sur le plan visuel que le jeu a subi un énorme lifting. Le travail est tout bonnement monstrueux. Nous n’aurions pas assez de superlatifs pour le qualifier. Plus beau, plus vif, plus fourni… Une franche réussite pour peu qu’on aime la patte graphique rappelant le cell shading et les couleurs très vives, mais qui colle parfaitement à l’univers. Un soin particulier a été apporté au design des ennemis et aux dragons alliés. Leur design de base très simpliste est complètement oublié et profite de la puissance des consoles actuelles. Tous sont détaillés et plaisants à observer. Rien n’est laissé au hasard : de l’herbe qui brûle sous notre souffle à l’herbe qui s’écrase sous nos pas, cette version de Spyro est magnifique.

Note

17/20

Spyro The Reignited Trilogy est un parfait mélange de fidélité et de modernité. Il saura ravir les nostalgiques et charmer les nouveaux joueurs. Magnifique et plaisant à jouer, il vaut son prix de 40€.

Réactions

  • Cyborgjeff le 21/01/2019

    Je dois bien admettre que ce Spyro donne envie de se replonger dans la fin des nineties. J’étais pourtant assez mauvais dans la maîtrise de ce genre de jeu a l’époque mais j’aimerais voir mes filles découvrir Spyro :))

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires