Vinyle, sors de ta tombe !

Une maison de disques comme Data Discs, tout fan rétro de Sega en rêvait. Et le rêve continue avec une nouvelle sortie : la bande-son d’Altered Beast sur vinyle !

Altered Beast, c’est le beat’em all qu’on est honteux d’aimer. Une sorte de nanar ultime, apparu dans les salles d’arcade de la fin des années 80. Une partie à deux joueurs pour 40 balles, des coups de pied dans la gueule et – surtout – des transformations bestiales, il n’en fallait pas plus pour aguicher le jeune mâle à l’époque. Qu’importe si le gameplay était aussi rigide qu’une institutrice d’un couvent britannique.

Malgré son statut de plaisir coupable, Altered Beast conserve une solide base de fans. Inexplicable ? Pas vraiment, car le hit arcade s’est infiltré dans un grand nombre de foyers dans son adaptation Mega Drive, incluse dans un des packs de la console. Vous vous souvenez, cette époque où vous retourniez votre seul et unique jeu dans tous les sens pendant des mois. D’où un certain attachement, difficile à expliquer aux nouveaux joueurs en pleine période de soldes Steam.

Altered Beast, encore mis à l’honneur dans le dernier numéro de Pix’n Love (cliquez sur l’image pour acheter cet excellent mook)

Indépendamment de la qualité tout juste honnête du jeu, sa bande-son est restée dans nos vieilles oreilles. D’abord pour ses voix digitalisées qui font évidemment sourire aujourd’hui (« rise from your grave », « po-he-wer up »). Ensuite, pour le thème de l’écran titre et les musiques des niveaux. Pas étonnant donc qu’on réédite cette bande-son en 2017.

Le compositeur à l’œuvre sur Altered Beast s’appelle Tohru Nakabayashi. Un nom plus difficile à retenir que sa composition maîtresse : Golden Axe. Par extrapolation, la BO d’Altered Beast pourrait être considérée comme le brouillon de celle de Golden Axe. Et rien qu’à ce titre, elle mérite toute votre attention.

La bande-son d’Altered Beast est un parfait exemple de ce que la nanardise peut produire. D’une part, les notes épiques et naïves censées installer un univers mythologique complètement barré. D’autre part, des sons malades qui instillent un mal-être à la fois dérangeant et attirant (pour un ado de l’époque). Curieusement, ce mélange fonctionne bien et même plus que bien. Encore une magie inexpliquée, comme pour le jeu en général.

Data Discs publie aujourd’hui le vinyle d’Altered Beast. Dépêchez-vous… mais pas trop pour laisser une chance à l’auteur du présent article. Ah et précisons encore que Data Discs réédite, aujourd’hui aussi, la BO d’un jeu méconnu de Yu Suzuki sur Sega Dreamcast…

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+

Sur le même sujet...

  • Out Run en vinyle pour les vacancesOut Run en vinyle pour les vacances (0)
    Si je ne l’avais pas vu de mes yeux vu, je vous aurais ri au nez (que vous avez joli, d’ailleurs). Une maison de disques qui vend des BO de hits d’arcade Sega sur vinyle, c’est quoi ce […]
  • Data Discs creuse le microsillon du rétroData Discs creuse le microsillon du rétro (3)
    Les bandes originales (ou OST pour « Original Soundtrack ») de jeux rétro sont de plus en plus reconnues. Certaines ont acquis une aura énorme auprès des retrogamers au point d’obtenir le […]

Réactions

  • Wil2000 le 30/06/2017

    oufti, pour une fois que j’arrive à en commander un, je me rends compte du tarif FDP in, du coup j’ai laissé tomber (quasi 50 balles FDP in ça pique), dommage :'(

    Répondre
    • spacecowboy le 30/06/2017

      Pas 50 euros quand même. 32 livres fdpin pour 1 vynile, soit 36 ou 37 euros.

      Répondre
  • Spacecowboy Be le 01/07/2017
    Spacecowboy Be

    Tiens, à propos de Tohru Nakabayashi, l’auteur de la BO d’Altered Beast. J’aimerais savoir si c’est bien lui qui a composé la BO d’Alien Syndrome en arcade, notamment Doom’s Day aka le thème le plus flippant du monde. Si quelqu’un trouve une source fiable, ça m’intéresse ! https://www.youtube.com/watch?v=DRwanNqxPmc

    Répondre
  • gazza8 le 01/07/2017

    « Altered Beast, c’est le beat’em all qu’on est honteux d’aimer. »
    « cette époque où vous retourniez votre seul et unique jeu dans tous les sens pendant des mois »
    On sent le vécu 🙂

    Bravo pour le style, la qualité d’écriture de l’article, très agréable à lire.

    Répondre
    • spacecowboy le 03/07/2017

      Effectivement, c’est de l’authentique 😉
      Merci beaucoup pour le compliment !

      Répondre

Laissez un commentaire

* champs obligatoire