Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/df776eeba68c826327278818bb98c1fc/web/site/wp-includes/class-wp-hook.php on line 308

Warning: call_user_func_array() expects parameter 1 to be a valid callback, function '_wp_footnotes_kses_init' not found or invalid function name in /home/clients/df776eeba68c826327278818bb98c1fc/web/site/wp-includes/class-wp-hook.php on line 308
Pacer : Encore un WipeOut ? | Press-Start Pacer : Encore un WipeOut ? | Press-Start
Pacer : Encore un WipeOut ?

Pacer : Encore un WipeOut ?

Pacer, anciennement nommé Formula Fusion, est ce qu’on appelle aujourd’hui un « WipeOut-like ». Ce terme désigne une catégorie de jeux de course où nous contrôlons des vaisseaux spatiaux futuristes flottant au-dessus du sol grâce à des modules anti-gravité. Prévu pour une sortie officielle le 17 septembre 2020, nous avons pu essayer une version preview du titre. Voyons s’il se démarque de cette référence, en sachant que les développeurs, R8 Games Ltd, ont en leurs rangs des vétérans du studio Psygnosis, les papas des WipeOut.

De bonnes sensations

Dès la première course, ce Pacer se veut accessible. Rapide et facile à prendre en main sans frustration. La lisibilité est bonne malgré la vitesse et les contrôles simples et habituels pour ce type de jeu sont bien pensés. Les vraies complications viendront plus tard en augmentant la difficulté qui entraîne avec elle une augmentation inévitable de la vitesse des adversaires mais aussi la vôtre, ce qui rend l’utilisation des aéro-freins indispensable sur les pistes les plus tortueuses. Enfin, les objets au sol aux couleurs et aux formes fortement inspirées de WipeOut ne perdront pas les habitués du genre.

Pacer se démarque de la concurrence par la personnalisation de ses vaisseaux, tant sur le plan esthétique que mécanique. Il est en effet possible d’améliorer son véhicule afin de modifier son comportement, chaque amélioration entraînant forcément un malus. Pacer nous demande aussi de choisir deux armes avant la course, ce qui impose d’anticiper ce dont nous aurons besoin pour chaque type de course. Heureusement, les développeurs ont eu la bonne idée d’intégrer un système de profils qui se choisissent à la volée avant chaque course pour mieux coller aux circuits et aux types de course.

Un contenu raisonnable

Actuellement 5 vaisseaux sont disponibles. Ce chiffre peut paraître faible, mais il faut se rappeler qu’ils sont personnalisables. Côté circuits, nous aurons le loisir de nous amuser sur 14 pistes qui peuvent se parcourir de 8 façons différentes en mélangeant les modes miroir, nuit ou inversé, sans parler des 8 modes de jeu tels que les courses à élimination, chronométrées ou de survie, somme toute assez classiques pour ce style de jeu.

Visuellement parlant

Pacer, sans casser des briques, est beau. Dans la lignée directe des WipeOut, il offre des environnements sobres et impressionnants sans surcharge. Les vaisseaux eux aussi sont soignés et fourmillent de détails. Sur PC, le tout tourne comme un charme sans mettre à genoux notre configuration de test, ce qui laisse entendre que même les PC plus modestes pourront en profiter pleinement.

Laisse un commentaire

* champs obligatoires