PlayerUnknown’s Battleground

Difficile de passer à côté du phénomène PlayerUnknown’s Battleground sorti sur PC en mars 2017. Voilà qu’il arrive désormais sur Xbox One, bien déterminé à convaincre un public sur consoles. Retour sur ce succès qui était, à la base, un simple mod Battle Royale créé pour ARMA II puis H1Z1. Développé par Brendan Greene, le mod finit par être porté en standalone avant d’être proposé en early access quelque temps après. Et on connaît la suite !

À noter que la version Xbox One est une version Game Preview, donc pas définitive et ça malheureusement, on va le comprendre très vite…

La survie façon Battle Royale

Vous démarrez le jeu par une personnalisation physique plutôt rapide et classique pour définir notamment l’apparence ou les vêtements de votre personnage qui vous accompagnera tout au long de cette aventure. À vous ensuite de vous projeter dans cette chasse à l’homme haletante.

Le principe de PUBG est plutôt simple : vous êtes parachuté sur une île et votre but est de survivre face à 99 autres survivants. Libre ensuite à vous de choisir votre position stratégique dans cette immense carte, de préférence loin des autres joueurs (ou si vous préférez l’affrontement direct, vous pouvez toujours choisir cette option), afin de pouvoir récupérer armes et équipements qui vous permettront de vous défendre. Et bien sûr, l’idée est de trouver une maison ou mieux, un village afin de partir à la recherche d’un stuff toujours plus puissant et intéressant.

Intervient alors le gameplay qui peut être franchement amélioré, ne serait-ce que sur une action simple, à savoir recharger. Sur un FPS/TPS classique sur consoles, le fait de recharger s’illustre par une simple pression sur un bouton. Ici, le chargement implique que vous mainteniez la touche X et ça on ne le comprend pas tout de suite, la faute au fait que la touche X correspond aux actions de changement d’armes/équipements que vous allez ramasser ou à une action d’interaction avec ce qui vous entoure (ouvrir une porte ou échanger un équipement trouvé au sol). Alors oui, le jeu a été clairement pensé pour y jouer sur PC puisque les actions dans le jeu sont nombreuses et qu’il est difficile de l’adapter sur une manette d’une vingtaine de touches.

Autre élément qui nécessite d’être amélioré (toujours à la manette), l’inventaire. Il est assez laborieux d’avoir ne serait-ce qu’à parcourir les menus à la gâchette ; certes il est clair qu’on est loin d’une ergonomie à la souris qui pourrait nous faire gagner un temps précieux sur le champ de bataille.

Un concept accrocheur

Vous êtes alors constamment sous pression, toujours un brin parano à l’idée qu’une personne se trouve non loin de votre position. Mais l’avantage, c’est que lorsque vous fraggez quelqu’un, vous récupérez tout son équipement et ça, ce n’est pas négligeable. L’idée du jeu est de ne pas faire un maximum de frags mais plutôt de porter le coup final (chacun son style de jeu, vous pouvez toujours vous défouler sur les autres joueurs si le cœur vous en dit !).

À vous de choisir si vous préférez la jouer solo ou créer des alliances avec d’autres joueurs, avec tous les risques que cela comporte ; vous ne serez jamais à l’abri d’un traître qui finira par vous voler tout votre équipement.

Cependant, si vous n’êtes pas un joueur solitaire, vous pouvez toujours profiter du jeu en duo ou par équipe de quatre joueurs, le principe du jeu restant le même, mais le fun n’en est que décuplé. En effet, le réel intérêt du jeu peut résider dans les parties en équipe puisque vous pouvez partager votre stuff avec vos coéquipiers par exemple ou éventuellement un véhicule que vous trouverez au bord d’une route.

Pour les chanceux qui arrivent à trouver un véhicule, l’avantage n’est pas négligeable !

Techniquement, loin d’un chef-d’œuvre

Graphiquement, le jeu est vraiment très en dessous de la moyenne, que ce soit au niveau des textures qui ne sont franchement pas terribles (on frôle presque le jeu daté de 2005) ou lorsque certaines parties du décor se mettent subitement à disparaître. On est loin d’attendre un jeu propre au moment où ces lignes sont écrites, mais on espère que dans un futur proche, tous ces bugs finiront par être résolus. Le jeu a été testé sur une Xbox One et non une version X, il semblerait que le jeu soit un poil plus sympa visuellement sur cette dernière.

On passera aussi par quelques moments de frustration bien sévères puisque le jeu a tendance à nous faire subir un lag très important qui peut ruiner l’expérience de jeu. Le problème c’est que ce lag est assez aléatoire et intervient un peu à n’importe quel moment… Espérons également que les serveurs soient un peu plus stables dans un futur proche.

Le nombre de cartes est un autre point noir de PUBG, puisqu’il est limité à une seule carte, oui une seule, alors qu’il y en a une deuxième qui est sortie sur PC ; on aurait pu espérer que sa sortie suive sur Xbox One.

Admirez les détails de la tapisserie !

Verdict: 14/20

PUBG est une expérience à faire. Le concept est diablement efficace et on adorera enchaîner les parties qui ne se ressemblent jamais. Difficile à prendre en main au début, on espérera que la version définitive du jeu permette de corriger les éléments négatifs comme l’aspect graphique qui nous fait faire un saut dans le temps de 10 ans (en arrière !), ainsi que les chutes de framerate et le lag qui peuvent gâcher quelquefois l’expérience de jeu.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+

Sur le même sujet...

  • Quake Champions : Notre avis sur la Beta ferméeQuake Champions : Notre avis sur la Beta fermée (2)
    Quake. Ce nom à lui seul fait frémir les plus anciens joueurs et les adeptes de Fast FPS et ce n'est pas pour rien, car c'est Quake, développé par id Software en 1996 qui fut le premier […]
  • InsurgencyInsurgency (0)
    Adaptation officielle d’un énième mod d’Half-Life, Insurgency est un titre uniquement multi débarqué sur Steam il y a un peu plus d’un an, suscitant l’engouement des fans de la première […]

Réactions

  • Johnny Ofthedead le 30/12/2017
    Johnny Ofthedead

    Sur la version PC, je trouve les commandes nickel et de ce que je peux voir, les graphismes sont beaucoup moins dégueulasses. J’aurais donc tendance à octroyer au jeu une note un peu plus élevée mais chacun son avis 🙂 Excellent article sinon !

    Répondre
    • Jess Bond le 30/12/2017

      Après c’est une version preview, je me doute que tout ce qui est reproché pour l’instant sera corrigé mais en attendant, ce n’est pas seulement l’aspect graphique qui fait tomber la note, ce sont aussi les lags qui parfois peuvent vraiment être pénibles et ces quelques défauts de maniabilité :/ et je pense aussi que le jeu est clairement bien plus sympa à jouer sur PC 😉

      Répondre
    • Valérian Jaeken le 31/12/2017
      Valérian Jaeken

      C’est difficile à noter sur PC honnêtement, si on parle juste du jeu en lui même, la nouvelle map est vachement mal design (même si elle est jolie) d’un point de vue FPS ; beaucoup trop d’éléments visuels difficiles à distinguer et trop de zones ouvertes qui punissent les gens qui ont pas de scope x4 ou plus, avantageant énormément les gens qui ont de la chance sur les safe zone et ont pas besoin de bouger…

      Le jeu reste génial même si frustrant pour l’aspect RNG, mais maintenant côté technique malgré pas mal de progrès il peine à mort. Il faut vraiment une sacrée machine pour tourner ce jeu, et même une fois que c’est fait ça sera loin d’être aussi fluide et agréable que sur un jeu comme fortnite par exemple.

      Le surplus de joueurs sur le jeu (3.5 millions joueurs concurrents) fait que les serveurs ont du mal à suivre et ça peut créer des débuts de partie atroces (textures qui se chargent pas/lentement, rollbacks, problèmes de desync, …).

      Mais si on omet ces problèmes TECHNIQUES… Le jeu est quand même génial, quel putain de sentiment d’exhilarité quand tu choppes ton chicken dinner 😀

      Je trouve le jeu nettement plus fun en escouade de 2 qu’en squad de 3-4 par contre, juste pour la facilité de tomber des groupes de joueurs et trouver de l’équipement !

      Répondre

Laissez un commentaire

* champs obligatoire