Les tops et les flops de 2017 (la suite)

2017 par gr0bill

Le Top 3 de gr0bill

3ePlayerunknown’s Battleground : Sans avoir avoir la prétention d’être une réussite technique et scénaristique, le jeu de Bluehole aura fait parler de lui avec ses millions de joueurs. Les battle royale ont été la grande catégorie gagnante de cette année.

2eCuphead : Un hommage autant aux dessins animés d’antan qu’aux platformers hardcore des années 90. J’en suis déjà nostalgique.

1erZelda: Breath Of The Wild : On ne pensait pas que c’était possible, mais Zelda a réussi à pousser l’aventure encore plus loin que ses aînés avec un titre parfait sous toutes ses coutures.

Le Flop 3 de gr0bill

3eLittle Nightmares : Avec sa direction artistique charmante, ce jeu nous aura fait rêver mais seulement pour quelques courtes heures.

2eMass Effect Andromeda : Les patchs n’auront sauvé ni les animations hasardeuses, ni le gameplay buggé et appauvri. S’il vous plaît EA, laissez Mass Effect mourir dignement.

1erStar Wars Battlefront 2 : Il ne méritait pas de se retrouver dans ce flop et encore moins à la première place, mais ses défauts gênants et (bien évidemment) sa politique vis-à-vis des microtransactions ont fait basculer ce titre pourtant si prometteur du mauvais côté de la force.

L’année 2017 de Cyborg Jeff

Joueur depuis le tout début des années 80, j’ai vu le jeu vidéo grandir avec moi. De Super Mario Bros. sur la NES à Prince of Persia en 256 couleurs VGA en passant par Legend of Zelda sur Gameboy, Devil May Cry sur la PS2 et The Last of Us sur la PS3, chaque génération a eu ses titres si spécifiques qui ont marqué les joueurs, qui m’ont marqué moi ! En début d’année, j’avais enfin fait le pas de plonger dans la nouvelle génération via la Playstation 4. Après avoir découvert quelques titres emblématiques de cette nouvelle génération tels que Resident Evil 7 et Final Fantasy XV, j’ai enfin pu me lancer à la fin des vacances d’été dans Horizon Zero Dawn, sorti en mars dernier. Un titre exclusif à la console de Sony que je surveillais depuis son annonce à l’E3 de 2015.

Le Top 2017 de Cyborg Jeff : Horizon Zero Dawn

En quelques minutes, on se retrouve immergé dans les prouesses techniques que peuvent réellement offrir les consoles de cette nouvelle ère, bien plus que dans les décors trop statiques du dernier Resident Evil ou les environnements certes jolis mais un peu trop vides de Final Fantasy XV. Ici, l’effet Waouw est au rendez-vous comme il l’avait été avec le retour de Tomb Raider auquel je jouais début 2015 et The Last of Us à sa sortie durant l’été 2013. Visuellement, Horizon Zero Dawn est un régal avec des environnements lumineux, vastes et colorés, des jeux d’ombres et de lumières fantastiques, des détails allant du lierre sur les arbres aux poussières qui virevoltent ou tout simplement les textures des personnages. On en a plein les yeux !

Je me souviens que dans son test sur Press-Start, l’ami Johnny Ofthedead avait fait le constat que Horizon Zero Dawn piochait dans toutes les bonnes idées des jeux récents sans pour autant parvenir à offrir quelque chose de nouveau et original. Pour ma part, qui ai comme seules expériences en open world Skyrim sur Playstation 3 et le récent Final Fantasy XV, j’ai grandement apprécié les vastes mondes et décors variés de l’aventure tant en intérieur qu’en extérieur. Si le début de l’aventure est assez bien cadré par une trame narrative digne d’un bon film de science-fiction, il faut pourtant admettre qu’à force de s’égarer dans quelques quêtes annexes, l’histoire perd un peu de force, ce qui a tendance à me sortir de l’immersion profonde du jeu.

Quoi qu’il en soit, Horizon Zero Dawn restera à mes yeux le jeu de l’année 2017, ainsi que le titre qui représente pour moi cette nouvelle génération de consoles !

Le Flop 2017 de Cyborg Jeff : Switch, la gifle de Nintendo

J’aurais bien plusieurs flops à vous signaler, mais comme je ne cesse de ruminer à propos de l’arrivée de la Switch, c’est elle qui constitue de loin ma principale déception de l’année.

J’en reste encore bouche bée : La Nintendo Switch est plus qu’une réussite commerciale, c’est un rouleau compresseur qui explose petit à petit les records de vente ! Pourtant à mes yeux, la Switch est plus qu’un Flop, c’est une gifle ! Ce que j’étais bien moi avec ma WiiU ! Je ressors régulièrement Super Mario Kart 8 pour des parties endiablées de fin de soirée en famille, je joue tranquillement à Super Metroid dans mon fauteuil, les enfants peuvent jouer à WiiU Party quand j’ai le dos tourné… et je viens de m’offrir le dernier Legend of Zelda pour Noël ! Alors où est cette foutue révolution Switch, je vous le demande !

Une console portable certes bien dessinée mais au double du prix de la 3DS, qui devient une console de salon à l’ergonomie plutôt ratée et que j’imagine assez mal entre les mains des enfants… Une console sortie avec deux titres fantastiques au printemps dernier : Mario Kart 8 et le nouveau Legend of Zelda, déjà disponibles sur la génération précédente. De nouveaux accessoires coûteux pour jouer à plusieurs, là où la WiiU misait sur l’équipement robuste déjà bien installé dans les foyers avec la Wii… Et enfin, une longue attente avant que de nouveaux titres ne viennent se greffer au catalogue. Enfin, nouveaux… on parle tout de même de nombreux recyclages hormis Mario Odyssey.

Ah oui, et Mario Odyssey me direz-vous ? Il faut bien admettre que j’ai souvent cédé aux sirènes de Nintendo avec ses aventures ! Mais là, je dois bien vous avouer que Mario en ville, Mario à l’assaut des dinosaures, franchement, je n’accroche pas du tout ! Une vision réductrice du nouvel épisode de notre plombier préféré ? Peut-être, mais c’est pourtant sur cette vague que Nintendo a construit sa publicité autour de son nouveau bébé. Je ne vous cacherai pas que je suis pourtant curieux de mettre la main sur cet épisode, même si Mario 64 est de loin l’épisode que j’aime le moins de la série….

Si Legend of Zelda : Breath of the Wild avait été une exclusivité à la Switch, si Mario Kart ‘Switch’ avait été réellement plus qu’un simple portage de Mario Kart 8, les choses auraient plus que probablement été différentes… Si au moins Nintendo avait osé une déclinaison visuelle de la Switch plus originale à la sortie du nouveau Mario, alors moi, le vieux joueur grincheux de 40 ans, j’aurais probablement vécu l’arrivée de la Switch avec un bel élan d’enthousiasme à l’image de l’actuelle courbe des ventes !

 

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+

Sur le même sujet...

Réactions

  • Vincent Moureau le 31/12/2017
    Vincent Moureau

    +1 Horizon Zero Dawn en top 🙂 Par contre, la Switch en flop, on en a déjà débattu, j’vais pas y revenir du coup, chacun son avis 😀

    Répondre
    • Pierre Cyborgjeff Martin le 31/12/2017
      Pierre Cyborgjeff Martin

      Je sais… c’est une position difficile à tenir… probablement subjective d’ailleurs… mais tout de même… ce Zelda est sorti sur WiiU et sur Switch sans pour autant être transcendantalement plus puissant sur l’un que sur l’autre si je ne m’abuse… alors diable qu’est-ce qui a fait que tout le monde encense la Switch !?

      Répondre
  • Mass le 31/12/2017

    Un élément de réponse? Tu as eu la Wii U toi, mais énormément de joueurs sont passés à côté de la console. Du coup quitte à devoir acheter une console pour jouer au dernier Zelda, que choisir ? La petite nouvelle si pratique et promise à un bel avenir, ou la console morte née que le grand public a toujours confondue avec la Wii en considérant le Gamepad comme une extension de cette fameuse Wii ?

    Répondre
    • Johnny Ofthedead le 31/12/2017

      C’est exactement le scénario que j’ai suivi en ce qui me concerne !

      Répondre

Laissez un commentaire

* champs obligatoire