Fatal Fury First Contact

Fatal Fury First Contact

Ah la Neo Geo, celle qu’on appelle encore affectueusement la Rolls Royce des consoles, et pourtant ! Autrefois inaccessible, il n’a jamais été aussi facile de se procurer un jeu de la mythique console de SNK sur les consoles actuelles et sur PC dans des portages parfaits, à cent lieues des adaptations de Fatal Fury ou Samurai Shodown – pour ne citer qu’eux – sur Megadrive et Super Nintendo. Si ces portages visent surtout les productions AES (console) et MVS (arcade) de la firme nippone si chère au cœur des fans d’arcade, ce serait oublier que SNK compte également à son actif quelques autres consoles, dont une portable qui visait à concurrencer la Game Boy et la Wonderswan : la Neo Geo Pocket.

La belle dans sa déclinaison Color

Car à force de recycler le catalogue Neo Geo « tout court », SNK se voit obligé de trouver d’autres cartouches à dégainer, et c’est ainsi que la Switch voit arriver progressivement toute une gamme de portages de jeux Neo Geo Pocket. La Neo Geo Pocket, qui se verra comme la portable de Nintendo mise à jour avec une version Color légèrement boostée, était une très chouette machine munie d’un petit joystick à microswitchs assez proche de celui de la manette Neo Geo CD permettant de retrouver les sensations de l’arcade non pas à la maison comme le veut la marotte, mais directement dans la poche des joueurs. Et même si la machine compte dans sa librairie un excellent Sonic inédit, elle est réputée pour proposer un catalogue relativement proche de sa grande sœur de salon, avec un très fort accent mis sur les jeux de baston, les puzzle-games et le shoot’em up / run’n’gun. Console SNK oblige, les licences phares de la firme d’Osaka se sont bien entendu vues déclinées dans des opus exclusifs à la Neo Geo Pocket, comme ce Fatal Fury First Contact !

Le roster est énorme pour un jeu portable !

Piochant dans le casting des premiers opus de Fatal Fury, First Contact impressionne dès le premier match par la taille de ses sprites et la fluidité de l’animation. Le contraste est saisissant quand, instinctivement, on le compare avec les jeux de combat que l’on peut trouver sur d’autres consoles portables comme, au pif, les versions Game Boy de Fatal Fury 2 et Real Bout. Bien entendu, la console n’embarquant que deux boutons, des concessions ont dû être faites et bien qu’un système de pression plus ou moins soutenue sur le bouton d’action joue sur la puissance du coup effectué, on se retrouve parfois avec le bouton poing qui balance un coup de pied et vice-versa, ce qui peut entraîner une impression de ne pas être maître de son personnage. Ces quelques moments de flottement influant surtout sur l’exécution des coups spéciaux, mis à part cela, le jeu épate par sa jouabilité à cent lieues – au risque de me répéter – de ce qu’on pouvait trouver comme jeux de combat sur consoles portables : la Neo Geo Pocket en avait dans le ventre et a été pensée directement pour permettre ce type d’expérience le plus confortablement possible notamment grâce à son stick unique.

Real Bout : Fatal Fury sur Game Boy… Oui, la comparaison n’est pas flatteuse !

Autre concession, ma foi bienvenue, pour pouvoir faire rentrer l’expérience Fatal Fury dans un si petit format, le jeu abandonne le système de double plan visant à apporter de la profondeur aux combats. Je n’ai jamais aimé cet aspect des Garou Densetsu et le voir disparaître apporte beaucoup plus de dynamisme à l’action en supprimant purement et simplement de l’équation ces moments où les combattants pouvaient changer de plan pendant plusieurs secondes sans trouver d’ouverture. Fatal Fury First Impact fait assurément partie des meilleurs jeux de combat disponibles sur Neo Geo Pocket, j’ai la chance de le posséder moi-même et ne peux pas m’empêcher d’y « mettre quelques crédits » à chaque fois que je pose les mains sur la console.

Toutes les variantes existantes de Neo Geo Pocket sont utilisables comme bordure d’écran

Que penser de ce portage Switch, me demanderez-vous ? Eh bien, je redoute que le fait d’avoir accès à la version originale vienne obscurcir mon jugement. Car le jeu est toujours aussi beau, les sprites de ses combattants sont vraiment réussis et adorables de par la direction artistique « Super Deformed » propre aux jeux de combat Neo Geo Pocket, l’expérience gagne assurément en lisibilité (car oui, pour rappel, les consoles portables n’étaient pas rétro-éclairées à l’époque malgré quelques timides tentatives par-ci par-là) et vient intégrer astucieusement un mode versus local en simulant la connexion d’une deuxième NGP : que demander de plus ? C’est dur à décrire mais alors que l’expérience globale se retrouve enjolivée, elle me semble également amputée d’une grande partie de son identité, et cela s’explique facilement : la console ! La Neo Geo Pocket est une console portable qui a été entièrement pensée avec la philosophie Neo Geo comme ligne directrice, et le secret de cette réussite réside dans ses commandes. Que ce soit pour le stick à microswitchs qui se cale parfaitement sous le pouce et dégage un feeling arcade grâce à sa précision et ses « clics » à chaque mouvement ou même les deux boutons d’action de par leur taille et leur forme, la console portable de SNK offrait un plaisir de jeu immédiat tant elle parvenait à transposer avec brio les sensations arcade sur console portable.

Geese Howard répond bien entendu présent !

Du coup, en passant sur une manette Switch avec son joystick analogique, je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir d’une façon bien plus gênante les quelques flottements de gameplay que j’excusais bien plus facilement à la Neo Geo Pocket. Je suis conscient que cet avis plutôt tranché sonne élitiste vu que la console portable de SNK n’est jamais officiellement sortie chez nous et que, de fait, mon point de comparaison tombe comme un cheveu dans la soupe, mais je ne peux m’empêcher de penser que ce portage est plus une curiosité qu’autre chose : malgré la présence de son mode versus, je vous recommanderais plutôt de vous diriger vers un Fatal Fury « principal » si vous cherchez un jeu à doser sur le long terme. Si par contre vous êtes plutôt attiré par la perspective d’une partie rapide de temps en temps sur un petit jeu de baston sans prétention qui fait comme les grands, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Note

14/20

SNK continue d'étoffer le catalogue de portages Neo Geo Pocket sur Switch avec ce portage très propre de Fatal Fury First Contact. Si le monde atypique du jeu de baston sur Neo Geo Pocket vous rend curieux, ce spinoff portable des Garou Densetsu en est la meilleure porte d'entrée.

Laisse un commentaire

* champs obligatoires