Polymega, la console rétro ultime ?

Polymega, la console rétro ultime ?

La vague du « rétro », celle qui nous fait dépenser tant d’argent sous l’égide du « avant, c’était mieux », ne semble pas se tarir. Avec de nombreuses machines trouvables sur le marché, depuis les officielles de chez Nintendo en passant par les machines d’origine douteuses (et souvent chinoises) jusqu’au Raspberry Pi avec une petite distribution RetroPie, tout semble bon pour nous faire jeter notre argent pour un petit morceau de nostalgie à la façon d’une « Madeleine de Proust » sauce contemporaine.

Cependant, il manque toujours à ces machines une véritable sensation de retour dans le passé, celle d’introduire cartouches ou CD directement dans la machine pour pouvoir en profiter.

Un nouveau challenger entre dans l’arène avec une approche bien spéciale : la modularité. Après une campagne Kickstarter réussie, la console devrait débarquer début 2019 et ouvre les portes de ses précommandes pour un prix de 249 USD. Mais à quoi s’attendre ?

Retro-power

Comme je le disais, l’idée derrière la Polymega est celle de la modularité. Si des machines émulées se basent a 100% sur des ROMs présentes sur la machine ou téléchargées sur des sites spécialisés, la Polymega vous propose de ressortir vos vieux jeux CD ou cartouches de leurs cartons ou vitrines pour pouvoir en profiter. De base, le pack se compose de la console avec un lecteur CD et une manette « généraliste » et pourra d’emblée proposer de rejouer à vos jeux Sony PS1, Sega Mega CD et Saturn, NEC PC Engine CD ou encore Neo Geo CD. Pour un coût (minimum) de 60 USD, le fabriquant Playmaji proposera des modules pour d’autres consoles. Chaque module sera dédié à une plateforme et disposera des ports manettes et cartouche et d’une manette de cette plateforme spécifique, permettant ainsi de rejouer à vos jeux NES, SNES, Megadrive, etc. avec leur cartouche d’origine.

Ce n’est pas tout, la console disposera d’une mémoire permettant de pouvoir copier les jeux directement depuis le support pour l’ajouter à une bibliothèque numérique et ainsi en profiter quand vous le souhaitez. Qui plus est, le système sera connecté et vous proposera de pouvoir streamer sur le net vos parties les plus endiablées de Mario Kart.

L’idée derrière tout ca est d’apporter un système de retro-gaming hybride, certaines cartouches disposant de puces dont le comportement est difficile (voire impossible) à reproduire. Le système proposant donc un mix-mode de vrai divertissement rétro et de technologie récente au service du plaisir vidéoludique.

Préservation du jeu vidéo

Cependant, la console ne proposera pas pour autant de pouvoir importer directement une ROM téléchargée depuis une source externe, vous devrez disposer de la source physique réelle pour pouvoir en profiter. Qui plus est, rien de précisé concernant le téléchargement « légal » depuis un store en ligne et sponsorisé par les marques, le fabriquant faisant déjà très attention au côté légal de la chose et nous savons que les frontières sont floues dans le domaine du jeu vidéo et des ROMs.

Le but derrière tout ça est d’assurer une préservation de votre patrimoine vidéoludique, de pouvoir le conserver aussi longtemps que possible. Cependant, le sujet de la légalité va se poser à un moment donné. Sachant Nintendo déjà très près de ses sous en ce qui concerne les droits d’auteur, le problème va être soulevé avec la possibilité de copier le contenu d’une cartouche physique directement dans la console. La question est dés lors de savoir « à qui appartient le jeu une fois ce dernier acheté » ?

Pour quel public ?

Avant tout, cette console rétro hybride sera un produit de niche pour les joueurs désirant remettre leurs cartouches en service sans risquer d’abîmer leurs pièces antiques qui n’auront pas manqué de prendre la poussière au fil du temps. Profitant d’un affichage en Full HD 1080p, la Polymega proposera une expérience visuelle rehaussée par le crédit de l’authenticité des supports. Cependant, le coût risque d’en freiner plus d’un, sachant que si nous avons l’envie de profiter de nos cartouches NES, il faudra débourser un minimum de 310 USD (250 USD pour le pack de base + 60 USD pour le module NES). Que choisir alors ? Acheter une véritable console d’origine d’occasion, parfois surcotée et pas forcément encore en état de faire tourner un jeu ou un module (au coût d’un jeu neuf) pour une console (au prix d’une PS4) dédiée au rétro ? Le choix reviendra au seul joueur : totale authenticité ou expérience hybrido-moderne.

Pour conclure, si vous êtes tentés, vous pouvez d’ores et déjà précommander la Polymega au prix de 250 USD (sans FDP) sur le site internet de la Polymega, quand ce dernier sera rétabli suite à la grosse influence qu’il rencontre actuellement !

Bien entendu, nous ne manquerons pas de vous tenir informés de l’évolution de cette petite nouvelle venue !

Réactions

  • Spacecowboy Be le 06/09/2018
    Spacecowboy Be

    Bon j’avoue, je suis pile dans le public cible… Mais « objectivement » (si on peut l’être dans ce domaine passionnel), cette Polymega marque une avancée dans ce genre de machines. Le support CD et la prise en charge de nombreux formats justifient le prix de la bête par rapport à la cote des consoles supportées. Une PC Engine CD n’est pas facile à trouver à moins de 200 euros. Pour une Neo Geo CD, on arrive vite à 150 euros. Si l’émulation est quasiment parfaite, je me l’offrirai probablement.

    Répondre
    • gazza8 le 12/09/2018

      Je suis d’accord, c’est bien la première à offrir de telles « features » sur le papier. Si la qualité suit (à l’inverse donc de la très grande majorité – tous ? des clones), cette console sera une première réussite dans son domaine.
      Ce qui est assez étonnant, c’est que ce domaine (création d’un hardware émulant plusieurs hardware déjà existant et largement éprouvés) peine à proposer un produit de qualité après tant d’essais et d’années. Il n’y a pourtant rien de neuf et de technologiquement « difficile » à inventer.

      Répondre
  • Mass le 07/09/2018

    Cette manette qui ressemble au rejeton d’un pad PS4 et d’un pad XB1 😀

    C’est dommage qu’elle semble si chère parce que ça a l’air très chouette !

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires