Pokémon Let’s Go Pikachu – Un pas vers l’ancienneté, un autre vers la nouveauté ?

Pokémon Let’s Go Pikachu – Un pas vers l’ancienneté, un autre vers la nouveauté ?

Ce 28 juin, Mass et moi avons eu l’occasion de prendre la navette Nintendo pour rejoindre la ville d’Utrecht où se déroulait la conférence post-E3 de cette année. C’est donc au pays du gouda et des sabots en bois que nous avons pu découvrir le nouvel opus de la série Pokémon : Let’s go Pikachu & Evoli. Comme il s’agit à mes yeux du titre le plus intéressant du line-up de Nintendo montré à Los Angeles, j’ai décidé d’y consacrer une review complète.

Les photos/vidéos étant prohibées pour Pokémon Let’s Go Pikachu, je ne pourrai pas vous fournir un support visuel. En revanche, je vous invite à regarder le gameplay montré à l’E3 si vos yeux réclament du contenu. Let’s go ! 

Un jour je serai le meilleur dresseur

Si les jeunes et très jeunes n’ont connu que les dernières générations de la licence sur 3DS et l’incontournable Pokémon Go, les moins jeunes ont eu les joies de parcourir la région de Kanto sur un écran en noir et blanc sans rétroéclairage, pour le plus grand plaisir de nos ophtalmologues. Et ne nous mentons pas, la première génération de Pokémon reste la meilleure. C’est ainsi que nous revenons sur nos premiers pas en tant que dresseur assoiffé d’aventure. Qu’est-ce que le soft apporte de nouveau à la licence du coup ?

Premièrement, les graphismes ont été revus à la hausse. Bon, ça semble plutôt évident dit comme ça, surtout après 20 ans d’existence. Il est quand même intéressant de souligner que Pokémon revient sous sa mouture la plus jolie depuis ses débuts : effets d’ombres des arbres dans la forêt, beaucoup moins d’aliasing que les autres épisodes. On a aussi la représentation la plus fidèle du monde pokémon jusqu’à présent avec la cohérence des tailles en jeu des pokémons. Vous pensiez que votre Machopeur était balèze ? Attendez de le voir face à un Onyx en combat et on en reparlera.

Je me battrai sans répit

Toutefois, le gameplay a changé, l’idée derrière cela étant de rendre le jeu hybride entre ce que faisait la série depuis ses débuts et Pokémon GO. Lors de la présentation, on a remarqué que les pokémons détenus par les joueurs évoluent tous lors d’un combat, même lorsqu’ils ne combattent pas (ND Mass : dur à dire s’il s’agit d’un objet activé comme les Multi EXP des derniers jeux ou d’une feature implantée dans Let’s Go). De plus, les pokémons contenus dans la Pokéball Plus (nous y reviendrons plus tard) pourront évoluer au fur et à mesure que le joueur marche dehors dans le monde réel. Tous les pokémons attrapés dans Pokémon Go et Pokémon Let’s Go pourront être échangeables. L’idée est donc de créer un monde hybride où la réalité se mélangerait avec le jeu et inversement afin de créer une expérience plus complète que ce que nous avait procuré Pokémon Go.

Je ne vais rien vous apprendre, mais le jeu se divise concrètement en trois parties : l’exploration, les combats contre les pokémons sauvages et les combats contre les dresseurs. Enfin, je parle de combat mais dans le cas des pokémons sauvages, on est dans le système de Pokémon Go où il faudra lancer la pokéball sur la créature désirée pour la capturer. En comparaison à ce qui se faisait habituellement dans la série, on a l’impression de prime abord qu’on y perd de la profondeur de jeu. Peut-être que Gamefreak a préféré enlever cet aspect du jeu pour alléger le gameplay et lui donner un côté moins redondant ? Quoi qu’il en soit, on ne peut pas trop se prononcer sur ce changement drastique pour le moment. (ND Mass : j’applaudis l’idée de rendre la capture plus interactive mais demande à voir comment ça se passera en mode portable)

Les combats contre les dresseurs en revanche n’ont pas vraiment changé. Il y a trois boutons à chaque tour de jeu en bas à droite de votre écran : un bouton attaque, un bouton objet et un bouton pour changer de Pokémon. Rien de révolutionnaire mais Nintendo a évoqué la possibilité de pouvoir combattre les autres joueurs (comme dans les jeux précédents) et peut-être que le duel prendra une forme inédite due à l’ADN Pokémon GO ?

Evoli est trop mignon

Nintendo a aussi annoncé la commercialisation d’un objet Pokémon qui vous accompagnera autant dans le monde virtuel que dans la réalité : la Pokéball Plus. Elle servira de manette (avec ses deux boutons : le joystick et le bouton sur la partie rouge qui ouvrira un menu ingame) mais aussi de « Tamagotchi » car elle pourra transporter un pokémon pour le faire évoluer même lors de vos allers-retours au bureau ! Elle est équipée d’un haut-parleur et pourra reproduire le son des pokémons contenus dedans, vous donnant vraiment l’impression d’avoir un pokémon vivant sur vous et renforçant la sensation d’être un fin contrebandier qui fait combattre des créatures sauvages contre leur gré. Une aventure pour petits et grands qu’on vous dit ! Oh, j’ai failli oublier de vous dire qu’à l’achat de votre Pokéball Plus, vous recevrez un Pokémon légendaire. Sympa, non ?

La Pokéball Plus en question

Attrapez-les tous, même à notre âge

Les clins d’œil à la série vidéoludique et à la série animée sont présents. Que ce soient la présence de l’infirmière Joëlle au centre de soin, la musique des premiers épisodes réorchestrée ou le fait que les enfants dans le jeu jouent avec des Switch, de nombreux aspects contribueront sans aucun doute à faire de Pokémon Let’s Go la madeleine de Proust de toute la génération Y.

En conclusion, nous sommes certains que ce titre a été pensé dès le départ comme un terrain d’entente entre les nouveaux joueurs de la série et les plus anciens, car Pokémon, c’est avant tout se rassembler ensemble ; c’est notre histoire, ensemble pour la victoire car rien ne nous arrêtera, notre amitié triomphera.

Réactions

  • Mass le 12/07/2018

    J’ai pour ma part passé un bon moment sur la démo! Le nouveau système de capture, pourquoi pas ! Ce sera déjà plus dynamique que Menu Objets Pokeball, et c’est marrant d’y jouer avec la Pokeball Plus. Chouette de retrouver la première Gen dans un vrai remake plutôt que comme dans X Y ou Solune via les versions Alola. J’ai hâte ^^

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires