Double Kick Heroes

Double Kick Heroes

L’univers du jeu indépendant réserve parfois de belles surprises. Sans contraintes des éditeurs, les développeurs peuvent à leur guise se risquer à innover tant en termes de gameplay que de visuel. Double Kick Heroes fait plutôt partie des titres osant une approche musicale plus osée. Sorte de Guitar Hero de la batterie en version Metal, il mélange le jeu musical de rythme classique avec des notions de shoot’em up.

Un peu brouillon

Aux commandes d’un groupe de métalleux et de leur voiture, équipée d’armes, fuyant des hordes de zombies après une apocalypse, votre mission sera de jouer en rythme la batterie qui, à chaque note réussie, tirera sur les zombies à vos trousses. Si sur le papier cela semble simple, dans les faits, la lecture de l’écran est assez brouillonne. Au centre de l’écran se trouve la route sur laquelle votre voiture progresse vers la droite avec à gauche les fameux zombies. Dans le bas de l’écran se trouve la zone la plus importante, la partition où défilent les notes à jouer au bon moment. Le problème étant que nous avons très (trop ?) souvent tendance à nous focaliser sur cette partition en oubliant de surveiller le centre car il faudra orienter nos tirs vers le haut ou le bas selon la position des ennemis.

Les choses ne s’arrangeront pas en montant le niveau de difficulté, lorsque débarqueront les deux pistes des caisses claires et des cymbales. Les niveaux de difficulté, au nombre de 6, de Rock à Extreme en passant par des niveaux aux noms aussi doux que Hard rock, Metal ou Violence, offrent une courbe de progression qui se veut très progressive, nous laissant le loisir de nous améliorer et de prendre le jeu en main à notre aise. Pour trouver nos marques nous n’avons pas hésité à suivre certains conseils prodigués par le jeu comme celui de modifier les contrôles du jeu. Aussi, seul le joueur désireux d’avancer trouvera la patience de démêler tout ça, d’autant plus que le jeu semble encore souffrir par moments de problèmes d’équilibrage. En effet, il ne sera pas rare de se retrouver de temps en temps sans note pour tirer sur l’ennemi, qui aura alors tout le loisir de venir vous subtiliser une de vos trois précieuses vies.

Un contenu prometteur

Point sensible de tout jeu en accès anticipé, le contenu de ce Double Kick Heroes est raisonnable sans pour autant briller par une richesse et une originalité folles. Pour le moment, une dizaine de morceaux sont présents mais d’autres sont annoncés et fourniront un peu plus les modes arcade et histoire qui se valent, le mode histoire nous donnant la sensation d’être dans un mode arcade entrecoupé de dialogues dispensables. Pour ceux qui désirent aller plus loin encore, un éditeur est aussi de la partie. Nous saluerons également le travail fait sur le visuel et le souci du détail, ainsi que les nombreux easter eggs présents.

Ayant encore du chemin à faire pour s’améliorer, Double Kick Heroes est plein de promesses et pourrait très vite devenir le chouette jeu à lancer pour occuper un moment creux sans trop se prendre la tête tout en profitant de sa très bonne OST qui propose des morceaux de plutôt bonne facture, bien qu’assez light pour ne pas choquer le joueur non initié au monde du Metal.

Réactions

  • Pierre Cyborgjeff Martin le 17/04/2018
    Pierre Cyborgjeff Martin

    J’aodre cette BO, j’écoute régulièrement les morceaux du premier projet « LudumDare » : ) C’est chouette de voir que le projet est passé d’une idée rapide à quelque chose de plus complet au point de recevoir un double album d’OST… elmobo, c’est encore bien lâché : ) Si je ne m’abuse, le jeu a même été décliné en borne d’arcade !

    Répondre
  • Johnny Ofthedead le 26/04/2018

    En tout cas, on ressent bien l’influence d’Iron Maiden dans le nom des chansons de l’OST et ça ne peut être qu’un gage de qualité !

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires