Super Meat Boy

Disponible depuis un bail sur plus ou moins tous les supports de la Terre, Super Meat Boy a largement eu le temps de se faire une place dans le coeur des joueurs. Cependant, s’il y avait bien une console taillée sur mesure pour notre petit bout de viande qui n’avait pas encore eu sa version du jeu, c’était bien la Switch. Quasi 8 ans après sa sortie initiale, voilà donc que débarque pour notre plus grand plaisir LE titre incontournable de la Team Meat sur la dernière console de Nintendo. Attention, retour sur un jeu culte !

« C’est une véritable boucherie »

Les plus perspicaces d’entre vous auront probablement remarqué que Super Meat Boy et Super Mario Bros partageaient les mêmes initiales. Et bien figurez-vous que c’est loin d’être anodin puisque dans les grandes lignes, ces deux jeux sont relativement similaires : un bouton pour sauter, un autre pour courir, des mondes divisés en plusieurs niveaux et une héroïne à secourir, voilà toute l’essence de ces deux hits. Cependant, Super Meat Boy est beaucoup plus axé « die et retry » que son cousin germain et ce même si des opus comme The Lost Levels sont réputés pour leur difficulté. Les niveaux sont quant à eux assez courts et plutôt nombreux (d’autant plus qu’ils sont remplis de warp zones). Il sera dès lors possible de les terminer en une poignée de secondes une fois le skill nécessaire acquis (comprenez « après être mort des dizaines de fois »). Et histoire de rajouter un peu plus de durée de vie, soulignons également que des sparadraps sont disséminés un peu partout et qu’ils permettent de débloquer des personnages supplémentaires.

Qui dit « viande » dit « boucherie » et voilà le décor planté en quelques mots. Une seule erreur de votre part et vous vous retrouverez cuit à point sur le grill, découpé en steak, voire même complétement desséché sur un tas de sel. Et Dieu sait que des erreurs, vous en commettrez puisque bien souvent, tout se jouera au millimètre près. Heureusement, le gameplay addictif de Super Meat Boy est un exemple de maniabilité et les commandes répondent au doigt et à l’oeil, ce qui selon moi est la grande force de ce titre. Et soit dit en passant, son contenu en est une autre puisque la Team Meat a su se montrer généreuse. En effet, chaque niveau est disponible en version blanc et noir et le jeu regorge de bonus levels bourrés de clins d’oeil à l’univers des jeux vidéo. La version Switch comprend quant à elle un mode de jeu inédit qui permettra à deux joueurs de s’affronter dans des courses endiablées dans les niveaux de leur choix. Notons que ce petit plus vaut largement son pesant d’or puisqu’un mode multi manquait cruellement à la version de base.

Verdict: 18/20

Faut-il encore vous présenter Super Meat Boy, ce jeu complétement fou sorti de l'imagination de monsieur Edmund McMillen ? Certainement pas ! Cependant, il n'avait jamais été mis à l'honneur sur notre site. Sa sortie sur la dernière console de Nintendo était donc l'occasion rêvée pour remédier à ça. D'autant plus que le nouveau mode multi de cette version Switch vaut largement le détour puisqu'il rajoute un nouvel intérêt au titre : pouvoir enfin s'affronter partout entre amis dans des niveaux complétement déjantés. Un jeu à (re)consommer sans modération, même si vous êtes végétarien !

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+

Sur le même sujet...

  • Splasher éclabousse la SwitchSplasher éclabousse la Switch (1)
    Après Völgar the Viking, c'est au tour de Splasher de débarquer sur la nouvelle console de Nintendo. Et puisque le jeu nous avait déjà tapé dans l'oeil lors de la Gamescom 2016 et qu'en […]
  • Völgarr the Viking débarque sur SwitchVölgarr the Viking débarque sur Switch (0)
    Völgarr, qui ne connaît pas le désormais célèbre viking ? Arpentant bon nombre de plateformes vidéoludiques depuis 2013, voilà qu'il débarque enfin sur Switch, ce qui est ma foi une assez […]

Laissez un commentaire

* champs obligatoire