Interface3 – Formation gratuite de développeuse

Plus fort que l’écriture inclusive, Interface3 aide les femmes à s’ouvrir un avenir professionnel dans les métiers de l’informatique. Dont le jeu vidéo.

Vous pensez que les métiers IT n’ont pas la cote chez les femmes ? Interface3, le Centre de formation bruxellois pour femmes en recherche d’emploi, pense tout le contraire. Pour aider activement les demandeuses d’emploi à accéder à ce marché du travail spécifique, Interface3 organise des formations qui leur sont destinées et, cerise sur le gâteau, gratuitement.

Parmi tout un panel varié, la formation de développeuse de jeux vidéo a évidemment retenu notre attention. Étalée sur une année, elle initie les participantes à toutes les facettes de ce métier passionnant. Des notions de programmation bien sûr, mais aussi de la conception graphique et sonore, de l’écriture de scénario et des principes d’un jeu, de la gestion de projets, un cours d’anglais axé sur l’informatique, etc. En somme, un bon gros bagage pour se lancer.

Si vous êtes demandeuse d’emploi et que vous avez moins de 25 ans, pourquoi ne pas tenter cette aventure ? Et si vous ne parvenez pas à vous décider toute seule dans votre coin, rendez-vous donc aux séances d’information qui se tiendront les 6 et 13 décembre à 9h30 chez Interface3 (Rue Gaucheret 88-90 à 1030 Bruxelles). Rappelons-le, la formation est gratuite !

Cliquez ici pour ouvrir la brochure consacrée à la formation

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+

Sur le même sujet...

  • Ludus Académie en mode game jamLudus Académie en mode game jam (0)
    La Global Game Jam est un événement planétaire qui réunit une multitude de participants aux quatre coins de notre bonne vieille Terre. À organisation exceptionnelle, dispositif […]
  • [GC16] sU – En quête de sens et de scoring[GC16] sU – En quête de sens et de scoring (0)
    « sU, qu’est-ce que ça veut dire ? », étions-nous tentés de demander d’emblée. Mais le sous-titre « and the quest for meaning » promettait une réponse obscure. Et puis, c’est que le temps […]

Laissez un commentaire

* champs obligatoire