Nintendo @ Gamescom 2017

Nintendo @ Gamescom 2017

Le chemin vers la Gamescom a testé nos limites mécaniques : une panne de moteur et un pneu crevé sur deux voitures différentes – true story ! N’écoutant que leur courage, nos quatre rédacteurs de l’apocalypse se sont serrés dans une Twingo pour, enfin, atteindre Cologne et sa malicieuse Gamescom.

Nintendo et ses deux chargées des relations publiques nous ont reçus le mardi de la Gamescom, sur l’heure de midi. Alors que la faim commençait à poindre dans les pauvres corps mortels de nos deux rédacteurs invités, Nintendo allait s’occuper d’étancher notre soif de jeux.

Nous entrons dans une grande salle longiligne bordée de bornes de jeu. La représentante de notre région (le Benelux) nous accueille chaleureusement et nous demande si nous avons déjà découvert certains des jeux présentés. « Oui et non », répondons-nous : pas personnellement, mais bien par le biais d’autres rédacteurs de l’équipe qui avaient participé à la précédente démonstration de Nintendo. Nous n’allons donc pas répéter ce que d’autres ont déjà écrit… ouais bon juste deux ou trois impressions en vitesse sur Super Mario Odyssey.

Comment résister à l’envie de parler de Mario Odyssey ? Vous verrez, vous aussi allez remplir des pages de commentaires et de forum avec votre expérience de jeu. C’est inévitable, car le « nouveau Mario 3D » a une envergure de roi du genre. Le Mario 64 de la Switch est entre nos mains et fait forte impression. D’abord en configuration portable où, comme Zelda Breath of the Wild, il fait sauter les limites de ce qui était imaginable sur une console nomade. Sur grand écran ensuite, où la taille des univers s’étend dans sa pleine mesure.

Le niveau désertique semble un terrain parfait pour expérimenter cette fameuse casquette. Avec une certaine dextérité, saluée d’ailleurs par la représentante de Nintendo (on a la classe, c’est plus fort que nous), nous lançons notre casquette rouge pour incarner des adversaires ou les éliminer. On en oublierait presque de sauter pour attaquer nos ennemis ! Quant au passage mural en 2D, il arrache inévitablement un sourire complice entre nos deux rédacteurs.

Le décor urbain illustre lui les possibilités d’exploration. Et cette partie-là est tout aussi passionnante. L’espace de jeu est très vaste sur le plancher des vaches, mais on prend vite de la hauteur en s’élevant au-dessus des immeubles. C’est peu dire que cette phase d’exploration fonctionne bien. L’heure tourne et nous sommes bien obligés de lâcher les Joy-Con. Comme des gosses (que vous êtes restés aussi, on le sait bien), nous faisons encore une toute dernière balade pour dénicher une autre « lune ». Plus que deux mois à attendre avant de devenir accro à cette quête sélène !

Super Mario Odyssey sort le 27 octobre sur Nintendo Switch.

Place maintenant à notre session privée dans une salle plus petite. Oh, la SNES Mini ! Cet objet du désir nous tend ses manettes, identiques aux originales. Ouf, les câbles sont assez longs… Nous pouvons jouer à tout ce qu’on veut, sauf à Starfox 2 qui « ne serait pas encore finalisé ». Nous y croyons à moitié, puisque le titre est présent dans l’interface, mais respectons l’effet de surprise que veut créer Nintendo. Nous faisons alors un tour complet du catalogue, qui est encore plus impressionnant « en vrai » que sur une liste de titres diffusée sur internet. S’il manquera forcément l’un de vos hits favoris de la console, vous serez de mauvaise foi si vous critiquez objectivement le choix des jeux.

Embarrassés par ce choix parfait, nous jouons… un-deux-trois-ce-sera-bien-toi… à Contra 3. L’un de nos deux rédacteurs présents affirme avoir fini ce jeu dans son enfance, ce que l’autre rédacteur ne croit pas évidemment. Surtout que ce soi-disant expert de Contra 3 perd ses trois vies comme une merde en deux minutes. Mais vous ne nous avez pas attendu pour savoir que le run & gun de Konami est affreusement difficile… Sachez donc que l’émulation est parfaite, que les manettes répondent comme « les vraies » et que, c’est couru d’avance, vous allez tous vouloir acheter une SNES Mini. À ce propos, une représentante de Nintendo nous confirme que l’approvisionnement sera (bien ?) supérieur à celui de la NES Mini.

La Super Nintendo Mini sort le 29 septembre.

À l’occasion de la Gamescom, Nintendo a diffusé une nouvelle vidéo de présentation de sa console 16 bits en modèle réduit. Outre les options graphiques et les emplacements de sauvegarde, on y découvre une fonction de rembobinage répandue dans les jeux de course automobile.

À la surprise générale, l’un de nos rédacteurs a aussi voulu tester… Fifa 18 sur Switch, on assume ! Pas de doute, le plaisir de jeu is in the game et visuellement, ça passe. Mais on testera Fifa 18 sur PS4 plus tard dans la journée et on ne saura plus quoi en penser. Plus de précisions dans l’article à venir sur les ballons ronds de la Gamescom.

Skyrim se laissait approcher également en mode portable. Malgré les interrogations sur le public cible de cet énième portage de Skyrim, la conversion est de grande qualité. L’écran de la Switch affiche un rendu visuel séduisant avec un framerate stable. Il était impossible de tester Skyrim en mode salon, mais qui donc n’y a pas encore joué chez soi ?

La rencontre entre les Lapins crétins et Mario, façon X-Com, a également séduit notre testeur du jour. Le potentiel de ce titre improbable demeure intrigant. Enfin, Metroid: Samus Returns a retenu toute notre attention et nous lui consacrerons un article à lui seul.

On a le sourire chez Nintendo, ça crève les yeux. Les dures années de la Wii U semblent déjà loin pour les responsables presse de la firme, qui se délectent des retours positifs des journalistes. Nintendo et ses collaborateurs profitent visiblement de cet engouement et évitent tout péché d’arrogance. Le contraste est saisissant par rapport à notre visite chez Microsoft, que nous vous relaterons prochainement avec bien moins d’enthousiasme.

Réactions

  • Vega le 24/08/2017

    Merci pour ce retour bien sympa! C’est réjouissant de voir ces titres et ces licences qui flairent bon le retour aux sources! Vivement en apprendre davantage sur Samus Returns maintenant! 🙂

    Répondre
    • spacecowboy le 24/08/2017

      Sympa de te voir traîner par ici ! La bonne santé de Nintendo me fait plaisir aussi. Les anciens grands du jeu vidéo offrent une belle résistance en ce moment. Nintendo avec sa nouvelle console, Sega avec son magnifique Sonic Mania.

      Répondre
  • Pierre Cyborgjeff Martin le 24/08/2017
    Pierre Cyborgjeff Martin

    Je suis heureux que Nintendo aie le sourire… c’est rassurant, c’est positif… Moi pour l’heure, je n’y accroche toujours pas à cette console… Je la trouve moins adaptée au partage avec les plus jeunes et trop calée sur ses acquis…. Un vrai nouveau Mario Kart aurait pu me donner l’envie de changer, mais pour l’heure, je n’ai qu’à pleurer sur l’abandon brutale de ma WiiU qui attendait encore des licences telles que Harvest Moon ou Animal Crossing…

    Répondre
    • Vincent Moureau le 24/08/2017
      Vincent Moureau

      Moins calée sur le partage ? J’suis pas un fan de Big N, hein, mais quand j’vois qu’on peut jouer à deux à l’arrache en retournant les joycon, j’suis désolé, mais j’vois pas d’où. Justement, tu peux l’emporter et jouer n’importe ou avec tes potes… Pour le coup j’pense juste que c’est la technologie qui va plus vite que toi.

      Par contre, j’suis d’accord pour l’abandon brutal de la Wii U

      Répondre
    • Jérémy Laitem le 24/08/2017
      Jérémy Laitem

      C’est rassurant et positif… mec tu dis ça comme si c’était une surprise, comme si ton opinion négatif sur la console était une généralité absolue… sors de chez toi ! Je plussoie Vinse quand il dit que tu dois juste être dépassé par l’avancée technologique pendant que tu restes dans les années 90. Cordialement.

      Répondre
    • spacecowboy le 24/08/2017

      Je pense que tu abordes mal cette nouvelle console. Si tu branches ta Switch sur un écran de télé, tu as l’expérience Nintendo classique et familiale, aucun souci sur ce plan-là. Nintendo n’a absolument pas renié son ancrage familial avec la Switch et se démarque encore nettement des autres constructeurs avec cette approche tout public.

      Répondre
  • Johnny Ofthedead le 24/08/2017

    Je t’assure que j’ai terminé Super Probotector et ce même plusieurs fois ! Certes, c’était en easy avec 5 continues mais je l’ai fait B-)

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires