[Interview] Le créateur de Rambo au micro

[Interview] Le créateur de Rambo au micro

Nous fêterons bientôt Noël et en guise de cadeau de fin d’année, nous vous livrons une page exceptionnelle et exclusive. Une fois n’est pas coutume, Press-Start est allé à la rencontre du réalisateur du prochain jeu Rambo : The Videogame. Will Curley apparaît plein de projets, les étoiles dans les yeux et la passion rétroludique au service des gameplays contemporains. Avec un tel CV, on ne pouvait que sauter sur l’opportunité de se rapprocher d’un homme de notre génération PAC-MAN et Street Fighter. Bien que les infos intrinsèques du titre se font encore attendre, profitez des derniers clichés et de l’Interview entre Vega et Will Curley dans son intégralité :

rambo forest

Vega : Salut Will, pouvez-vous nous parler un peu de votre parcours de gamer ?

Will : Bonjour, je suis né en 1978 et ai donc 34 ans. A vrai dire,  je suis un gamer depuis aussi longtemps que je puisse m’en souvenir… Dans mes jeunes années, j’ai eu un Spectrum 128k  lorsque je vivais en Afrique du Sud. Elle m’avait été rapportée des Royaume-Unis par ma famille ! Ensuite,  j’ai eu une SNES. A cette époque, en Afrique du Sud, tout le monde se contentait de NES piratées chinoises donc lorsque j’ai découvert Super Mario World et Street Fighter 2, mon sang n’a fait qu’un tour.
Lorsque je suis revenu au Royaume-Uni, j’ai acheté une Saturn. J’étais absolument fan des jeux 2D donc Guardian Heroes m’a enchanté. Cela a été mon premier jeu 32-bit.

Vega : Comment êtes-vous entré dans ce monde qui nous fascine, les jeux vidéo ?

Will : J’ai commencé ma carrière professionnelle dans le monde vidéoludique comme vendeur, le week-end, chez un distributeur appelé GAME, alors que j’étais toujours étudiant.
Par la suite,  j’ai travaillé comme acheteur pour une compagnie de distribution britannique. Mon premier job comme éditeur était chez NCSoft, dans le département des ventes. Le premier jeu sur lequel j’ai travaillé est Guild Wars, en 2005 je pense. Il est directement devenu numéro un au Royaume-Uni et j’ai du coup pensé que cette industrie était un milieu facile… (rires). Plus tard, j’ai travaillé pendant cinq ans pour Tecmo Koei.

Vega : Quelle est selon vous la différence prépondérante entre le business vidéoludique d’hier et d’aujourd’hui ?

Will : Les choses ont en effet beaucoup changé au cours de ces dernières années. La différence la plus marquante concerne l’impact et l’influence beaucoup plus importants des consommateurs sur le développement des jeux. Les médias sociaux d’aujourd’hui ouvrent certaines portes et les contacts entre créateurs et joueurs sont facilités.

rambo office

Vega : Venons-en au projet en cours, parlez-nous de vous et Rambo, le film ?

Will : J’ai vu Rambo avant de travailler pour Reef mais je l’ai regardé religieusement lorsque j’ai commencé à travailler ici, et à œuvrer sur le développement du jeu. J’ai été emballé tout particulièrement par le coté précurseur de Rambo, dans les jeux vidéo de guerre modernes. Il est plutôt difficile d’ignorer les éléments de la saga quand on observe les trailers de jeux vidéo contemporains. Même les phases d’hélicoptères sont inspirées par la scène culte de Rambo 2.

Vega : Stallone fait-il partie de ces personnages qui ont bercé votre enfance ?

Will : À vrai dire, je suis bien plus un gamer qu’un amateur de films. Je m’intéresse au cinéma plus souvent dans le but de me cultiver et de m’en inspirer pour les jeux, qu’autre chose. Pour ce qui est de Stallone, j’aime beaucoup Rambo 1 et 2 et tout particulièrement, Rocky 3, avec ce combat contre Hulk Hogan.

Vega : Comment un projet si old-school a-t-il vu le jour ?

Will : C’était une idée initiale de l’équipe de gestion de Reef. Il y a beaucoup de cinéphiles et de fans de Rambo au sein de l’équipe. Ils ont estimé que cela faisait trop longtemps qu’on avait plus eu un portage Rambo sur console depuis la version Megadrive. J’ai commencé à travailler sur le projet en décembre 2011, après avoir rejoint cette équipe. Rambo est une propriété énorme et emblématique dans le monde entier, c’est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec Studio Canal, propriétaire de la licence, pour s’assurer de rester aussi fidèles que possible à l’œuvre originale et que toutes les scènes du jeu puissent être scrupuleusement comparées aux longs métrages.

Vega : En quoi peut-on comparer les films et le jeu ?

Will : Ce que nous voulons, c’est que les joueurs se prennent pour Rambo, dans les scènes authentiques du film. C’est ça l’idée pour ce jeu. Faire accepter au joueur que c’est lui qui fait tourner l’histoire, en acceptant que c’est toi qui mets le doigt sur la gâchette, c’est toi qui tend la corde de l’arc,…
Pour ce qui est de l’équilibre entre les 3 Rambo, nous avons essayé de répartir le scénario entre les 3 films, tout en réalisant nous-mêmes nos propres cinématiques pour le jeu, sans se servir des « cuts » des films originaux. Le 4ème épisode de la saga ne nous a pas semblé nécessaire, dans l’optique de la trilogie, qui relève déjà d’un contenu bien chargé.

rambo prison

Vega : Parlez-nous des inspirations rétros reconnaissables dans votre titre.

Will : En ce qui concerne les anciens jeux Rambo, nous n’avons pas vraiment été influencés par leur héritage, même si les membres de l’équipe y ont joué. Les influences principales ont été les jeux de tir modernes et des titres arcades tels que Virtua Cop, Time Crisis, Operation Wolf, etc. C’est le genre de jeu « arcade shooter » dans lequel on contrôle le mouvement et la perspective. Nous nous sommes aussi inspirés des gameplays très fluides et agressifs tels que Radiant Silvergun et Ikaruga, nous ne nous comparons évidemment pas à Treasure, mais très objectivement,  nous nous en sommes nourris en termes de gameplay design. D’ailleurs,  on imagine très bien que Rambo soit mis sous pression et mitraillé par des balles venant de tous les cotés ! Une autre source d’idées a aussi été les jeux modernes iOS tels que Tiny Wings, Jet Pack Joyride, ces jeux qui d’une certaine façon sont en train de redéfinir le gameplay « score-attack » et la motivation des joueurs dans les jeux arcade. Nous voulons donc réunir tous ces éléments afin d’amener de la fraicheur.

Vega : Sur quels éléments avez-vous concentré le gameplay dans ce jeu Rambo ?

Will : Il est focalisé sur l’action et la capacité de réaction. Rambo dit lui-même que l’esprit est la meilleure arme donc les fusillades doivent d’être réfléchies en amont de l’action. Nous espérons faire cela en intégrant une combinaison entre les mécanismes de couverture, les types d’ennemis, le choix de l’arme. Nous intégrerons aussi beaucoup de cinématiques en « motion capture » pour montrer Rambo à la 3ème personne car il est très important de voir le personnage principal.

Vega : Peut-on le comparer à un autre shooter d’aujourd’hui ?

Will : J’espère que nous sommes en train de réaliser quelque chose qui respire le neuf, un nouveau tournant dans cette génération de shooters. Via des contrôles simples mais avec beaucoup de profondeur, et pas uniquement une aventure où on fonce et on ramasse des objets. La profondeur tactique et l’apprentissage qui l’accompagne nous importent beaucoup.

Vega : Aimeriez-vous réaliser un autre film sur les années 80 ?

Will : Oui, bien sûr, mais pas plus de commentaires à ce sujet…

Vega : Quand devrait-il sortir et sur quelles machines ?

Will : Nous sommes toujours en train de développer le jeu et tout ce que nous disons à ce sujet est « Coming soon », pour le moment. La pression monte et c’est un énorme projet pour Reef car nous voulons vraiment faire honneur à la licence et contenter les nombreux fans. À vrai dire, on sent une pression énorme chaque minute de la journée.

Vega : Pour finir, quel sont vos jeux retro et next-gen favoris ?

Will : Actuellement, mes favoris sont Tiny Wings HD et Skyrim. Du coté des jeux plus anciens, mes favoris de tous les temps sont NIGHTS : Into Dreams, Panzer Dragoon Zwei et Mario Kart sur SNES.

Rambo-The-Video-Game-600x300

Ainsi s’achève cette interview hors du commun, qui nous montre surtout que derrière notre passion et les jeux que nous nous préparons à tester, se cachent des personnes comme nous, et qui gagnent à être éclairées ! Merci à Will Curley pour sa collaboration, n’hésitez pas à réagir et à donner vos impressions sur notre forum,

Vega

Réactions

  • Vega le 18/12/2012

    Merci 😉
    C’est vrai qu’au final, on ne sait rien et les infos ne suivent plus depuis un moment… Les intentions sont bonnes, maintenant, reste à voir ce dont la montagne accouchera 🙂

    Répondre
  • Wil2000 le 18/12/2012

    Super l’interview, quelle surprise! Ca me rappelle Rambo sur MD qui était un de mes jeux préférés de l’époque 😉
    Cas’est bien déroulé? Le mec a l’air sympa et abordable en te lisant, ça fait plaisir ^^

    Répondre
  • Vega le 18/12/2012

    Will Curley est juste un mec comme nous, qui fait le métier qu’il a toujours eu envie de faire! Oui, il est sympa et fan de Chimay blonde… avec toutes ses références, on ne peut que l’encourager et chopper son jeu ! mdr

    Répondre
  • Lionheart_mike le 21/12/2012

    Vraiment une super interview avec un gars qui se prends pas la tête !

    Impatient d’en savoir plus sur l’autre jeu en cours de développement (parce que bon Rambo c’est pas trop mon trip)

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires