Street Fighter 30th Anniversary Collection

Street Fighter 30th Anniversary Collection

Et oui, 30 ans déjà pour la série Street Fighter, même si, pour la plupart d’entre nous, la série a vraiment commencé avec le deuxième épisode sorti en 1991 sur borne d’arcade (et l’année suivante sur Super Nintendo). Presque aussi 3 décennies que Capcom nous refile les mêmes jeux avec un ultra, un super ou un turbo dans le titre (« oui mais dans cette version, on peut changer la couleur des cheveux »). Vous aviez déjà dépensé 3500 FB pour la version import de Street Fighter II + 1500 FB pour l’adaptateur pour Super Nintendo, vous étiez repassé à la caisse pour une compilation sur Playstation 1 ou 2 et vous allez encore devoir sortir 40€ sur PC et console, sauf sur Switch où le jeu affiche un prix de 50€. Ça fait cher la compile de roms tout de même pour cette édition 30th Anniversary réalisée par Digital Eclipse.

Capcom nous avait déjà fait le coup pour les 25 ans avec un coffret collector numéroté très onéreux sur Xbox 360 et PS3 mais avec un contenu qui valait clairement le détour : Super Street Fighter II Turbo HD Remix, l’excellent Street Fighter III: Third Strike Online Edition, du X Tekken, du Street IV ainsi que les 3 épisodes alpha (uniquement pour la version PS3) et même la version PSP. Les goodies n’étaient pas en reste et on retrouvait une statue à l’effigie de Ryu, un magnifique art-book de 64 pages, une dizaine de CD audio, un double Blu-Ray avec documentaires, making-of et les 26 épisodes du dessin animé.

La liste des jeux de cette compilation

Vous reprendrez bien un peu de Street Fighter II ?

Pour les 30 ans, rien de tout ça, excepté une édition limitée proposée par Pix’n Love, qui ajoute une boîte en carton ainsi qu’un livre retraçant l’histoire des jeux proposés. Contrairement à l’édition du 25ème anniversaire qui s’attardait sur les épisodes consoles de la saga, Capcom se focalise cette fois sur les versions arcade en proposant 12 jeux distincts :

  • Street Fighter
  • Street Fighter II
  • Street Fighter II: Champion Edition
  • Street Fighter II: Hyper Fighting (jouable en ligne)
  • Super Street Fighter II
  • Super Street Fighter II: Turbo (jouable en ligne)
  • Street Fighter Alpha
  • Street Fighter Alpha 2
  • Street Fighter Alpha 3 (jouable en ligne)
  • Street Fighter III
  • Street Fighter: 2nd Impact
  • Street Fighter III: 3rd Strike (jouable en ligne)

On saluera le courage de Capcom de proposer le 1er Street Fighter, qui est quand même une sombre daube et qui ne propose le choix qu’entre deux combattants en mode versus alors que seul Ryu est jouable en mode arcade. Évidemment, on discutera du choix de proposer cinq versions de Street Fighter II même si c’est l’épisode emblématique et que deux versions sont tout de même jouables en ligne. Trois versions de Street Fighter Alpha sont également de la partie ainsi que les trois Street Fighter III. Manquent peut-être à l’appel Street Fighter Ex et Ex 2 qui étaient pourtant également sortis sur borne d’arcade, ainsi que cet autre « chef-d’œuvre » que fut Street Fighter : The Movie avec Jean-Claude Van Damme en Guile et Kylie Minogue en Cammy. À noter que si vous aviez précommandé le jeu, vous pouvez récupérer un code pour Ultra Street Fighter IV, peu importe la plateforme sauf sur Switch.

Tatsumaki Senpuu-Kyaku

L’austérité des menus et de l’interface est la première chose qui frappe en lançant cette compilation. Déjà, pas de cinématique qui aurait pu introduire la saga mais juste les logos Capcom et Digital Eclipse pour arriver sur un menu où il faudra choisir entre le mode hors-ligne et en ligne ou l’accès au musée. C’est brut de décoffrage quand même.

Chaque titre de cette édition anniversaire propose un mode arcade ainsi qu’un mode versus, et quatre versions sont jouables en ligne (Street Fighter II: Hyper Fighting, Super Street Fighter II: Turbo, Street Fighter Alpha 3 et Street Fighter III: 3rd Strike) avec également un mode entraînement pour ces dernières. Par contre, n’espérez pas retrouver un mode histoire ou des défis pour différents persos comme c’est le cas sur la version console de Street Fighter III: Third Strike, car il s’agit ici des versions arcade sans modes de jeu annexes. Il sera toutefois permis de modifier différentes options avant le lancement de chaque jeu, comme la vitesse, la difficulté, le niveau de dégâts ou le nombre de rounds et, une fois votre match commencé, vous aurez la possibilité d’accéder à la liste des coups spéciaux de votre perso, de modifier la taille de l’écran (original, plein, large), d’activer un filtre graphique (TV ou arcade)  et même de sauvegarder votre partie. Refaire un match en versus, changer de personnage ou de jeu se fait très rapidement et sans temps de chargement, ce qui est assez appréciable.

La partie en ligne propose également son lot de modes de jeu : arcade en ligne, match classé, match ponctuel, création de salon. Lors de la création de salon, vous avez le choix de sélectionner les jeux auxquels vous voulez jouer (jusqu’à quatre donc). Par contre, il y a quelques soucis de déconnexion voire de plantages tout court par moments. De plus, sur Playstation, appuyer sur le bouton PS4 pendant un match vous fait déconnecter du match en cours, ce qui est largement utilisé par les petits joueurs qui préfèrent rage-quit plutôt que de perdre un match. On espère un patch pour régler ça.

Le musée regroupe un historique chronologique des épisodes avec une fiche détaillée ainsi que différentes anecdotes, un récapitulatif des personnages et leurs évolutions au fil de la saga, un accès à l’ensemble des musiques des 12 jeux de cette compile ainsi qu’une partie making-of avec  de nombreuses illustrations et dessins conceptuels utilisés lors du développement des épisodes. Au final, il y a pas mal de contenu dans cette partie musée, même s’il manque peut-être une vidéo comme le documentaire « I am Street Fighter » produit à l’occasion du 25ème anniversaire, surtout qu’en plus une vidéo intitulée Street Fighter 30th Anniversary Documentary vient d’apparaître sur la chaîne officielle.

Pour terminer, on notera que la version Switch possède un mode réseau local pour jouer jusqu’à 8 joueurs en branchant 4 consoles, que c’est la première fois que les épisodes Alpha se retrouvent sur une console Microsoft et sur PC, et que les trophées sur Xbox One et PS4 sont assez quelconques.

Note

14/20

Le fond est là, la forme un peu moins avec cette compile pour les 30 ans de la série. On est content de retrouver 12 jeux avec un mode arcade et versus dont 4 sont même jouables en ligne, mais on repassera pour l'interface très dépouillée et quelques soucis de stabilité du côté online. Avec un prix tout de même excessif de 40 voire 50€ pour la version Switch, on attendra plutôt une baisse de prix avant de se jeter sur cette compilation.

Réactions

  • Spacecowboy Be le 01/06/2018
    Spacecowboy Be

    Plus qu’à attendre la prochaine compilation dans cinq ans pour profiter d’une meilleure présentation 😉 Ceci dit, tout ce contenu ne pouvait pas échapper à ma bibliothèque Steam…

    Répondre
    • Gillian Sampont le 03/06/2018
      Gillian Sampont

      Bien resumé. J avoue que j ai craqué, en + en preco on avait droit a ultra street 5. Ainsi j ai presque tous les street sur mon steam 🙂

      Répondre
    • Jérémy Laitem le 03/06/2018
      Jérémy Laitem

      Le 4 tu veux dire ^^ je déplore juste l’absence des Street EX dans la compile !

      Répondre
  • Mass le 01/06/2018

    Retour par la petite porte sur le devant de la scène pour 3.3 qui reste à ce jour l’un des tout meilleurs jeux de baston au monde (avec Garou 😛), la présence de cet opus qui plus est jouable online justifie l’achat de la compile, en tout cas pour moi !

    Street 1 ça pique par contre ! Et oui j’aurais aimé avoir droit aux épisodes EX également…

    Répondre
    • Gatchan77 le 02/06/2018

      J’ai essayé de terminer le 1er pour le trophée en mettant la difficulté au minimum et même avec les sauvegardes j’ai abandonné. Les coups spéciaux qui passent 1 fois sur 10, la barre de vie à 0 après 4 coups …

      Répondre
  • gazza8 le 03/06/2018

    « un historique chronologique des épisodes avec une fiche détaillée ainsi que différentes anecdotes, un récapitulatif des personnages et leurs évolutions au fil de la saga, un accès à l’ensemble des musiques des 12 jeux »
    => Rien que pour ça, j’ai envie de le prendre ^^ Et merci d’avoir mis le lien vers « Street Fighter 30th Anniversary Documentary Part 1 », je vais me régaler.

    Plus sérieusement, comme l’écrit Mass, la présence de SF3.3 vaut à lui seul les 40 / 50 euros.

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires