The Surge : Creo veut votre bien

Le Roi est mort, vive le Roi ! From Software a définitivement cessé d’alimenter la licence Dark Souls avec l’excellente apothéose qu’est The Ringed City, et c’est désormais vers ses rejetons qu’il faudra se tourner pour avoir droit à sa dose de challenge. Deck 13 Interactive, déjà connu pour le sympathique mais un peu balourd Lords of the Fallen sorti en 2015, remet le couvert avec The Surge et entend bien combler vos envies de « Git Gud » ! Si le précédent titre du studio ressemblait quand même vachement à un simple clone des Souls, c’est maintenant avec une toute nouvelle identité que les développeurs nous proposent une expérience qui, croyez-le ou non compte tenu de leur précédente fournée, se pose en alternative des plus originales !

L’introduction du jeu nous narre le strict nécessaire tout en nous faisant adopter un point de vue plutôt surprenant et inattendu : Warren, notre héros, est assis dans un train pour se rendre sur son nouveau lieu de travail. Si rien ne laisse le supposer lors de ce voyage, une fois arrivé à destination, on remarque que notre avatar est en chaise roulante. Une contrainte qui sera assez bien rendue lors de nos déplacements à quai en cherchant à utiliser les voies d’accès pratiques pour une personne à mobilité réduite. Très vite, on arrive à l’accueil de Creo, la boîte spécialisée dans l’assistance à la mobilité qui offre un nouvel avenir professionnel à Warren, où l’on choisira l’archétype de notre personnage via le département dans lequel on souhaite postuler : allez-vous orienter votre style de jeu vers la puissance brute ou l’agilité ? Une fois ce choix effectué, Warren se verra greffer un exosquelette mais quelque chose semble ne pas tourner rond et…

Et vous vous réveillez dans une décharge, Dieu sait combien de temps plus tard. L’opération s’est mal passée, alors vous avez été abandonné comme un simple déchet de production. Voilà la partie enfin lancée, et autant vous dire que les habitués des Souls seront en terrain connu : les coups puisent dans la jauge d’endurance, on retrouve une esquive (ici, un dash avec les propulseurs de l’exosquelette qui vient remplacer la sacro-sainte roulade), on récupère des pièces détachées – la monnaie du jeu – en tuant ses ennemis (monnaie que l’on perd en mourant, vous connaissez la formule je pense ?) et des checkpoints en terrain sauf font office de feux de camps. Voilà pour les similitudes, mais passons maintenant aux particularités du jeu de Deck 13 ! La majeure partie des ennemis que vous croiserez semblent avoir subi le même sort que vous, et sont également équipés d’exosquelette : le jeu offre la possibilité de cibler plus précisément telle ou telle partie du corps de vos adversaires, et il est fort recommandé de viser les éléments les moins protégés pour écourter les rixes (surtout que bon, héritage Souls oblige, nous sommes face à un jeu qui veut votre mort, mieux vaut ne pas trop jouer avec le feu…). Sauf que, cette pièce d’armure sur le bras de ce type-là, elle a l’air plutôt efficace niveau protection et elle irait sûrement mieux à Warren qu’à ce pauvre bougre, vous ne pensez pas ? Alors n’hésitez pas à la cibler ! Car le jeu offre également une troisième jauge qui, une fois remplie à force d’enchaîner les coups, propose d’effectuer un Finish Move qui ne manquera pas de séparer le membre visé du reste du corps de son hôte, permettant par la même occasion de récupérer certaines pièces d’équipement à même le corps des ennemis. Tout cela donne lieu à un système de combat plutôt dynamique qui encourage le joueur à aller vite, tout en mesurant les risques à prendre face à des ennemis souvent punitifs !

La progression du jeu est quelque peu régulée par les pièces d’équipement obtenues. Ainsi, obtenir un torse équipé d’une lampe torche permettra d’aller explorer une zone sombre par exemple. Les différents éléments d’armure que vous pourrez fixer à votre exosquelette peuvent soit être récupérés sur les ennemis, soit craftés à partir de pièces détachées et de certains composants d’artisanat. Chaque zone safe offre un poste de crafting où il est possible donc de créer des pièces, améliorer celles déjà équipées ou augmenter le niveau du coeur de l’exosquelette. Selon le niveau maximum de puissance de l’exosquelette, Warren pourra équiper différents mods qui viendront influencer ses statistiques ou les objets qu’il pourra emporter avec lui pour se soigner par exemple, mais pas que ! De nombreuses portes croisées lors de nos pérégrinations sont reliées à des terminaux qu’il est possible de pirater, à la condition d’avoir un exosquelette de niveau égal ou supérieur à celui indiqué sur le terminal. Cela permet d’ouvrir de nombreux raccourcis qui viendront fluidifier vos promenades au cœur de Creo et faire la lumière sur tout ce bordel pour lequel Warren n’aurait certainement pas signé en connaissance de cause !

Verdict: 15/20

À la croisée d'un Dark Souls pour son gameplay et d'un Dead Space pour sa direction artistique, The Surge est un jeu surprenant. Alors que tout semblait annoncer un simple reskin sci-fi de la formule From Software, les développeurs de Deck 13 sont parvenus à insuffler quelques petites nouveautés à leur titre, en lui offrant une dynamique de jeu plutôt bienvenue et rafraîchissante. Un bon petit jeu, la bonne surprise de ce printemps 2017 !

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+

Sur le même sujet...

  • Dark Souls IIIDark Souls III (2)
    Actuellement, tout le monde connait Dark Souls. Cette série de RPG particulièrement exigeante développée par From Software a vu le jour en 2009 avec Demon's Souls sur PS3 et compte depuis, […]
  • Dark Souls III – Ashes of AriandelDark Souls III – Ashes of Ariandel (1)
    On a coutume de dire que si les jeux de la série des Souls sont effectivement d'une difficulté... considérable, leurs extensions haussent le ton et proposent des challenges bien plus ardus […]

Réactions

  • Spacecowboy Be le 17/06/2017
    Spacecowboy Be

    C’est vraiment très tentant, un beau test qui met l’eau à la bouche ! Juste une petite question : est-ce que, à force d’améliorations, le héros peut atteindre une agilité à la Vanquish ?

    Répondre
    • Mass le 17/06/2017

      Vanquish, que j’aime lire de telles références! Mais non, ce sont deux types de jeux qui n’ont rien à voir entre eux, et donc deux types de nervosité du gameplay un peu opposées. The Surge reste un héritier des Souls, si les combats peuvent effectivement être expédiés plus rapidement avec l’expérience acquise et par le joueur et par son avatar, les déplacements gardent le même rythme.

      Répondre

Laissez un commentaire

* champs obligatoire