Ben 10 Omniverse 2 : Temple Omnitrix Run is in da place

Avoir un fils est la plus belle chose au monde. Non seulement pour la fierté que la paternité peut vous apporter, mais également pour l’alibi que celui-ci vous apporte quand il grandit. Besoin d’un partenaire de jeux vidéo ? Check. Vous vous trouvez trop vieux pour regarder des dessins animés à la télé ? Pas grave, vous les mettez « pour faire plaisir au petit ». Et si vous pouvez mixer les deux à la fois, on touche au Saint Graal. Malheureusement, il arrive que ce fameux Saint Graal soit une pâle copie chinoise à deux balles, dont la peinture dorée vous filera un cancer des testicules et dans lequel le vin sacré aurait comme un goût de détergent.

Attendez, c’est déjà Noël ? On ne me dit jamais rien !

Les game designers de Ben 10 Omniverse 2 ont dû émerger d’une énorme murge suite à leur dernier titre. En se rendant compte que la bourse était vide et que les fêtes arrivant, ils pourraient soutirer quelques deniers aux fans avides de la licence de Ben 10 qui ne lisent pas nos tests avant d’écrire leur lettre au Père Noël. C’est de bonne guerre, et on a déjà vu quelques diamants ressortir d’un tas de fumier. Ne poussons pas le suspens, ce n’est pas encore cette fois-ci qu’un jeu à licence respectera ses fans.

Le premier jeu Ben 10 Omniverse, testé dans nos colonnes, était très honnête et m’a procuré du plaisir de jeu, mais pour ce dernier épisode, on se demande ce qui leur est passé par la tête. Le scénario, pour commencer, ferait passer les tweets de Ribery pour du Baudelaire. À force d’y jouer, je me suis même dit que le dernier Call Of méritait un prix pour l’ensemble de son intrigue, c’est pour vous dire. Un jour, Pierre Desproges a dit « Les hémorragies cérébrales sont moins fréquentes chez les joueurs de football. Les cerveaux aussi ! « . Cet homme ne connaissait apparemment pas les scénaristes de High Voltage.

Bon, après tout, on peut s’éclater sur un bon vieux Final Fight alors que son histoire ne vaut pas tripette, laissons donc sa chance au produit. Malheureusement, les graphismes sont aussi laids fidèles que le reboot du dessin animé, et pourraient avoir leur chance dans un concours de la ligue Braille lors d’une nocturne mal éclairée. Les animations, quant à elles, font mal aux yeux et les couleurs font le bonheur des marchands de LSD.

T’es moche, tu pues, mais je t’aime quand-même

Heu, oui mais non en fait. On peut facilement prendre du plaisir sur des jeux au physique ingrat et aux animations inexistantes, voire au scénario indigent. Prenez l’exemple de Faster Than Light : des pixels gros comme des pommes, deux lasers qui font pew pew dans l’espace, et trois lignes de texte par rencontre. Et pourtant, ce jeu est fabuleux, accrochant au possible et très bien torché. Ben 10 Omniverse 2, quant à lui, représente l’antithèse de FTL. Il prend les joueurs pour des abrutis, en se contentant de boucler deux phases de jeu aussi horripilantes l’une que l’autre.

La première partie d’un cycle de jeu se présente sous la forme d’un Temple Run, sur tablettes ou sur téléphones portables. Vu de dos, vous dirigez le petit Benjamin qui devra, attention ménagez votre myocarde, choisir d’aller à gauche, à droite ou tout droit ! Ventre Saint Gris ! Plus fort encore, il devra choisir la forme d’alien (léger, moyen ou lourd) qui correspond à l’obstacle qui lui fait face. Et comme si ce n’était pas encore assez pour achever le client sous tant d’originalité, les transformations prennent parfois trop de temps pour réagir correctement face à l’obstacle présenté, vous faisant parfois reculer jusqu’au checkpoint précédent, souvent très mal pensé. Quelle idée fabuleuse pour prolonger l’expérience, mes amis, je n’en demandais pas tant.

Ben 10 Omniverse 2 : un monstre jaune électriqueUne fois l’épine du running game sortie du pied, vous enchaînerez sur une salle où un (voire deux, soyons fous) type d’aliens vous fera face, sans aucune intelligence artificielle, ni challenge. Apprenez-leur qui est le patron (pro tip : prenez un alien qui tire à distance et mitraillez sans regarder l’écran), sortez par la grosse porte qui clignote, et vous repassez par la phase une, qui vous fera de nouveau courir jusqu’à la prochaine salle.

Oui, un bon gros porte-monstre-trésor en boucle, ultra répétitif, laid et peu maniable. Une fois le premier monde terminé, on pense qu’on a enfin débloqué le vrai jeu en arrivant enfin à la surface d’une planète. Osez seulement sortir de la salle d’accueil, et le running gag game recommence, avant la prochaine arène, qui elle-même précèdera la prochaine course, etc. Il y aura bien certains boss qui viendront rompre la monotonie, mais malgré tout, la sauce ne prend pas.

Ben 10 Omniverse 2 : SwampfireBref, vous aurez compris que même pour les fans inconditionnels de ce jeu, et en toute objectivité, il est difficile de le recommander en l’état. Extrêmement répétitif, pas très attirant et malheureusement vendu au prix plein alors qu’on l’aurait plus imaginé à 0,79€ sur tablette, vous investirez mieux votre argent dans une palette de sacs de sable, ils serviront bien un jour et en attendant vous prendrez bien plus de plaisir à faire des châteaux avec votre enfant qu’avec ce jeu.

Anecdote : pendant que je testais le jeu, mon fils a refusé que je lui passe la manette et a préféré aller dessiner. « ‘nuff said » comme qui dirait.

  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter
  • Partager sur Google+

Sur le même sujet...

  • Ben 10: OmniverseBen 10: Omniverse (4)
    Tout a commencé avec un mystérieux bracelet. C’est super d’avoir d’supers pouvoirs à son poignet. Ben Ten, Beeeeeeeeeeen Ten. Il est tellement cool qu'avec lui on n's'ennuie jamais, Ben […]
  • Rebelle : Enfin un bon Pixar sur nos consoles ?Rebelle : Enfin un bon Pixar sur nos consoles ? (2)
    Le dessin animé de Disney « Rebelle » est arrivé sur nos écrans depuis quelques semaines. Un nouveau Pixar est toujours un évènement à la maison. Malheureusement, les jeux qui s’en […]

Réactions

  • LordSuprachris le 06/01/2014

    Il ne fallait pas en attendre grand-chose, le jeu a l’air aussi mauvais et pathétique que le dessin animé…

    Répondre
  • Wil2000 le 06/01/2014

    Malheureusement, le premier n’était pas aussi foiré, j’attendais donc un peu plus qu’un jeu pour smartphone vendu au prix plein sur console de salon, c’est bien dommage 🙁

    Répondre

Laissez un commentaire

* champs obligatoire