Full Set Quest GB #08 – Mole Mania

Full Set Quest GB #08 – Mole Mania

Dans cette série, nous allons découvrir, titre par titre, les 444 jeux sortis sur Game Boy en Europe. Notre exploration se concentrera sur les jeux Game Boy Classic, en excluant les cartouches noires qui, pour rappel, sont des titres sortis sur Game Boy Color mais compatibles GB Classic.

Pour le huitième numéro, petite analyse du jeu Mole Mania.

Introduction

Mole Mania est développé par Nintendo et Pax Softnica. Il est, comme souvent, publié par Nintendo et est une exclusivité Game Boy. Peu de gens le savent, mais Shigeru Miyamoto en est le créateur. Le jeu a été réédité sur 3DS et Console virtuelle courant 2012.

Peu, voire pas connu du tout, Mole Mania est un puzzle-game très typé pour l’époque. Vous incarnez Muddy et devez partir à la recherche de votre famille kidnappée par le grand méchant fermier Jinbe. C’est maintenant à vous de parcourir « Jinbe Land » pour sauver votre femme et vos sept enfants. Un scénario digne d’un Mario… tiens donc.

Gameplay

Le jeu se répartit en sept niveaux + un final (7 enfants et votre femme). Au fil des niveaux une multitude de commandes vous permet d’arriver à vos fins. Si les premiers puzzles sont de réelles promenades de santé, il ne faudra pas attendre longtemps avant de s’arracher les cheveux.

Les premières actions sont simples, Muddy est une taupe, son atout principal est donc la création de galeries. Il faut alors, dès les premiers niveaux, creuser pour passer sous des murs et se retrouver devant la sortie.

Arrive ensuite la partie avec des « boulets ». Ceux-ci servent à éliminer des ennemis, mais aussi à vous frayer des chemins vers la sortie. Vous pourrez lancer ces boulets sur les ennemis, mais aussi les utiliser pour les bloquer. Il faut prendre en compte également les trous créés par Muddy. Si un des boulets tombe dans un trou, le boulet reprend sa place initiale.

Le chemin sera semé d’embûches mais également de quelques petits paradis. Outre les pancartes d’aide parfois bien comiques, vous rencontrerez de temps à autre le sage du village, qui vous rendra les cœurs perdus lors de votre aventure.

En plus de la recherche de solutions pour arriver au bout des niveaux, il y a aussi toute une partie collectibles, car vous devrez, lors de votre périple, récupérer des choux. Pour ce faire, rien de plus simple, il suffit de les faire glisser dans un des trous creusés par Muddy. Une fois cinq choux récupérés, hop, un cœur de gagné. Il est important également de chopper quelques objets. Ceux-ci vont de la carte des niveaux à une aide pour trouver les bonus, en passant par une potion de régénération.

Chaque monde a un univers bien à lui. La neige, la forêt, la plage… et chacun avec son boss. De nouveau c’est fort inspiré de Mario mais ça fonctionne.

Ajoutons que pour les fous du 100%, il y a justement 100 points à récupérer par niveau. Pour ce faire, il faudra trouver tous les choux, dénicher et gagner le niveau bonus, etc.

Technique

C’est M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E, tout est réussi. Du grand art (Miyamoto, vous me direz…) ! Toutes les animations sont réussies, drôles et très fines pour l’époque. Des larmes de Muddy aux ennemis qui passent la tête par les trous de galeries, tout est vraiment joli.

Pour la partie musicale, de nouveau c’est au top. Certains sons rappellent Kirby, d’autres Zelda, rien à reprocher à Mole Mania au niveau de sa bande-son.

La durée de vie est plus que correcte pour 1996, entre 10 et 12 heures pour en arriver à bout. Il en fallait des piles à l’époque pour terminer le jeu !

Note

18/20

Une petite perle encore trop méconnue. Une œuvre signée Miyamoto, qui mérite tellement plus de reconnaissance. Une durée de vie au top et des animations splendides saupoudrées de musique rayonnante. Tout est réuni pour faire un grand jeu, à posséder coûte que coûte (il est trouvable pour une quinzaine d'euros, pas de quoi se plaindre non plus).

Réactions

  • LordSuprachris le 26/04/2021

    Je ne connaissais pas du tout ce jeu hormis de nom, il a l’air d’être une perle cachée de la console 🙂

    Répondre
  • spacecowboy le 29/04/2021

    Belle pêche en effet !

    Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires