[Retro Virus #17] Les 12 travaux arcade de Vega (part 4)

[Retro Virus #17] Les 12 travaux arcade de Vega (part 4)

Ce dernier mardi de septembre sonne l’ultime page dédiée aux douze travaux arcade de Vega. Je vous rassure tout de suite, les projets suivront sur le forum et vous pourrez les suivre avec assiduité depuis votre tablette, et même, si le cœur vous en dit, interagir dans l’évolution de ceux-ci. Ils feront l’objet de moins de publicité, certes, mais la passion sera toujours au rendez-vous. Je vous ai gardé du lourd pour la fin puisque je vais vous présenter une Twin Cab Sega Rally, une N’Style européenne transformée en Arcade Station et une borne au format plus compact, dédiée au mode TATE de la Dreamcast.

Borne 10 : La Twin Cab Sega Rally de nos rêves

Comment ?

Un Tetris nature

Il est des communautés qui ne vous laissent pas indifférent. Celle du site ami gamoover.net en fait partie. Parmi ses nombreux membres hyperactifs et experts arcadiens confirmés, résiste un irrésistible liégeois belge, tenancier d’une boutique online, dans la région de la célébrissime Cité Ardente. Macklane, c’est son nom, m’interpelle un jour et m’annonce qu’il vient de rentrer une double borne Sega Rally. En mixant les deux, m’annoncent-ils, tu pourras en tirer une nickelle et espérer que l’autre réponde positivement à tes désirs. Il me propose un prix des plus honnêtes et m’offre un délai de réflexion avant de la mettre en vente. Le délai de réflexion à peine entamé de quelques… secondes, je fais abstraction de toute forme de raison encore en stock dans mon cortex cérébral et réponds par un « Oui, je le veux » net et sans bavure. L’union tout juste confirmée, je m’en vais dans les rues liégeoises à l’aide d’une remorque pour emporter cette antépénultième conquête, un peu plus encombrante que ses prédécesseurs.

Quoi ?

En plein WIP

Il s’agit donc d’une double borne Sega Rally, avec volants, pédales, monnayeurs, header et tout le toutim. Le retour de force est HS sur l’une des deux, le néon du header est hs et surtout, une des deux bornes n’affiche pas de signal. Le travail semble titanesque aux yeux de mes petites mains maladroites fragiles mais c’était sans compter sur l’intervention des nombreux internautes, toujours prêt prendre part à ce genre de revival de légende.

WIP ?
Comme tout bon WIP respectable, celui-ci commence par un lavage intégral. Vu le format de ce « jeu vidéo », il s’apparente plus à un car-wash manuel qu’à un polish console classique. Une bonne journée plus tard, ma borne était belle.
« Elle est belle hein ma borne ? Oui, chef. »

In the Game Room

Ensuite, le travail s’est surtout résumer à démonter les cartes internes de la borne qui fonctionnent et de les tester une par une sur son homologue éclopée. Sega a la particularité de si bien penser ses machines, que monter, démonter est un jeu d’enfant. Chaque carte a sa propre forme et ses propres connexions, à tel point qu’il est impossible de se tromper. Néanmoins, elles sont montées en cascades, ce qui requiert patience, motivation et douceur lors des nombreux montages-démontages. Au fil du temps, cette borne délivrera ses secrets et les solutions, sont passées par le remplacement, et la reprogrammation de certaines eproms, qui stoppaient certains signaux et empêchait le bon fonctionnement de certains parties de la borne. Environ 8 mois plus tard, la borne fonctionne à merveille… Seul le retour de force du Player 2 est problématique. La solution est simple mais onéreuse, remplacer la carte de retour de force. eBay, me revoilà !

Prix de revient et conclusion ?
J’ai donc récupéré cette borne pour 450 euros. Les interventions et pièces diverses ont fait monter la facture à environ 650 euros. C’est un budget, certes, mais c’est surtout moins cher que beaucoup de bornes dites « full games ». Or, le plaisir de prendre place dans sa twin cab avec son meilleur pote, poser sa coupe de champagne sur le petit rebord de la console, enclencher la première et jeter un clin d’œil à votre adversaire de droite au signal « Ready, GO ! », franchement, ça vaut beaucoup de Wip bien plus chers !

Borne 11 : Une N’style Arcade Station

Comment ?
Cette expérience-ci est le fruit du hasard. A nouveau en vadrouille sur un site bien connu, je vois une borne déclassée aux enchères. A 200 km de chez moi, je n’ai pas le temps de faire le trajet et encore moins de solliciter tous mes partenaires de WIP pour relancer un projet. Toutefois, je ne peux m’empêcher de sourire et enregistrer une enchère de 1 euro. Trois jours plus tard, j’apprends que j’étais le meilleur enchérisseur. Karamba !

Quoi ?

A la réception

Une borne N’style, c’est classe, c’est beau et c’est peut-être ce qui se fait de plus élégant en Europe. Celle-ci avait perdu de sa splendeur depuis des lustres et ne tenait même plus debout. Je décide donc de la stabiliser, lui offrir une deuxième jeunesse et de l’alimenter en jeux via une PS2… Hérésie encore et toujours, pourquoi encore une console cab alors que les PC Mame sont si confortables ? Bah, jsais pas, j’ai glissé chef !

WIP ?
Menuiserie, peinture et incrustation d’un écran tv ont été les premières étapes du chantier. Ensuite, un ami graphiste extraordinaire m’a dessiné les header et panel, je voulais du rose flash pour trancher avec le gris clair du meuble, et deux persos so sexy de Soul Calibur. J’avais aussi opté pour le nom hybride entre PlayStation et Arcade, Arcade Station. Il m’a fait ça :

Le panel par mon Ami Seb

T-molding, écran,…

Ensuite, le problème du hack pad a été long et rédhibitoire. Le secret étant que seul un modèle de manette PSone supporte le hacking. Après avoir démonté plusieurs manettes, grillés un petit paquet de pcb, Kingsteph et moi avons enfin trouvé une manette compatible. Pour manipuler tout cela, rien de tel que du full Sanwa, boutons et manettes, et il ne me restait plus qu’à me procurer les meilleurs titres arcade du catalogue PS2.

WIP 100 %

Prix de revient et conclusion ?

Encore une fois, le prix de départ de la borne avait beau être dérisoire, les étapes, surprises et accidents gonflent très vite la note finale. Entre main d’œuvre et matériel, j’ai dépensé environ 400 euros pour en arriver à ce résultat. Trop cher ou pas, elle a son petit succès, les jeux sont top à jouer au panel et la PS2 fait des merveilles en termes d’arcade.

Borne 12 : Une Borne Uni Games en Tate dédiée au Shmup Dreamcast

Comment ?

18h29, bientôt le souper (oui, en Belgique, le soir, nous soupons !), je passe une soirée paisible chez mes parents, soudain, une pulsion me trahit, j’ai l’impression que je dois aller vérifier quelque chose dans le bureau… « Maman, sers déjà les frites, j’arrive ! ».
100 secondes plus tard, je prends place à coté des miens et me penche sur la dernière interrogation cruciale de la soirée « Mayonnaise ou Ketchup ?»…
Mais que s’est-il passé au cours de ces 100 secondes de perdition ? Tout simplement, j’ai scruté la section arcade d’eBay, une borne venait d’être mise en vente, depuis 3 minutes, je laisse un message privé à l’auteur et lui propose de venir la chercher le lendemain, pour 60 euros.

Quoi ?
Une borne Uni Games qui comme son nom l’indique, ne fait tourner qu’un seul jeu, Charlie Circus. Ecran tate d’origine, tout fonctionne. Header rétro éclairé, monnayeur avec pièces de cinq francs (je sais que vous aimez ça !) et la pcb du jeu. J’y joue trois fois, ensuite je me lance dans le WIP le plus easy peacy de mon œuvre. Remplacer la pcb par une carte 60inone toute prête, achetée chez smallcab, compatible Jamma. Je me dis qu’au passage, je vais remplacer les deux boutons et le stick par du Sanwa rose, ma couleur fétiche.

WIP ?

Pas Jamma!

Peut-on appeler cela un WIP ? Finalement, c’est un peu comme si on passait de Megaman à kid Icarus sur sa NES, en changeant de manette au passage… donc faut pas pousser… Quoi que… Quelle fût ma surprise lorsque le jour de la réception da cette fameuse 60 in one, je me rends compte qu’elle n’est pas compatible avec ma borne car celle-ci n’est pas montée en Jamma ! Le peigne dans lequel s’insère le jeu Charlie Circus est un peigne unique, totalement exclusif à ce titre ! Boomshakala ! Après cette déconvenue, j’ai tenté de nombreuses choses, en passant par la transformation du peigne en peigne Jamma, sans succès. J’ai donc tout abandonné et ai décidé d’intégrer un écran VGA, à la verticale, en TATE, et d’intégrer une Sega Dreamcast afin de dédier la borne au catalogue Shmup de la belle Dreamcast. Quelques erreurs plus tard et quelques hacks pad foireux, ma borne tourne en VGA, affiche de somptueuses couleurs et une définition remarquable, je joue en TATE à Ikaruga et je m’amuse.

Prix de revient et conclusion ?

Under defeat en VGA Tate

100 euros pour la carte finalement foutue en l’air, 60 pour la borne, environ 60 pour les dreamcasts et les pads bousillés, sans compter les déplacements et le matériel boutons-sticks, cette borne m’aura surtout couté beaucoup d’énergie pour un projet qui n’en demandait pas tant. L’un disait « il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué », l’autre rétorquait « tout vient à point à qui sait attendre », et bien moi je citerai Forest Gump, en hackant légèrement sa belle citation : « Le Wip, c’est comme une boite chocolat, on ne sait jamais ce qu’il y a à l’intérieur ».

12 WIP, 3 ans et 12 bornes plus tard, que reste-t-il de cette passion dévorante ?

J’ai revendu toutes mes bornes, presque du moins, puisque je garde la moins encombrante d’entre elles, cette fameuse Uni Games en Tate. Un jour, je vends une borne par nécessité, l’autre jour par manque de place ou encore par désintérêt. Néanmoins, une chose est définitive, le vrai plaisir est celui du moment, celui qui vous allume les papillons de la nostalgie dans le bas du ventre. Ce qui s’en suit, n’est que le fruit de l’évolution de la Vie. Il ne m’en reste qu’une, probablement la moins mégalomane de toutes mais elle me procure cette impression de travail accompli, de défis relevés et de longs chemins parcourus. C’est donc fièrement que je vous dis, allez au bout de vos rêves, et laissez surtout les rêves faire des petits, car c’est sur le chemin de la passion qu’on apprend à profiter, à renoncer et à vivre heureux, même pour des conneries parfois… Bon jeu et bon WIP à tous !

Vega

Réactions

  • Wil2000 le 25/09/2012

    C’est beau, ça se lit tout seul, mais ça fait un petit pincement à lire, sachant qu’on arrive à la fin de ta série (colossale) de bornes d’arcades. Va falloir assurer pour la suite maintenant 😉
    (Ou racheter des bornes pour nous faire encore rêver!)

    Répondre
  • Vega le 25/09/2012

    le hic maintenant, c’est le manque de place…. mais j’ai quand même un petit projet dans mon arrière tête auquel je tiens tout particulièrement 😉 Merci pour tes mots.

    Répondre
  • Gice89 le 25/09/2012

    J’ai adoré ton partage de tes WIP 😀

    Répondre
    • vega le 26/09/2012

      Merci gice, avec plaisir. Si cela a pu en éclairer certains, c’est gagné…

      Répondre

Laisse un commentaire

* champs obligatoires